Winona Ryder accuse Mel Gibson d’antisémitisme, il lui répond

ANTISEMITISME L’acteur, qui a déjà tenu des propos antisémites par le passé, affirme qu’elle ment

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Winona Ryder
L'actrice Winona Ryder — Zuma / Starface

Winona Ryder a affirmé, dans le Sunday Times dimanche dernier, que Mel Gibson lui a tenu des propos antisémites. Lors d’une soirée hollywoodienne, l’acteur de Braveheart lui aurait demandé : « Tu n’es pas une réchappée des fours, n’est-ce pas ? » Il aurait aussi tenu des propos homophobes. « Nous parlions tous et il a dit à mon ami, qui est gay, "Oh attends, je vais avoir le sida, là, non ?" », a-t-elle également confié.

Des propos que Mel Gibson a démentis par le biais de son porte-parole dans un communiqué publié par Variety. « C’est 100 % faux. Elle a menti à ce sujet il y a plus de dix ans, quand elle a parlé à la presse, et elle ment maintenant », a-t-il déclaré, faisant référence à une interview que la star de Stranger Things avait accordée à GQ en 2010 et dans laquelle elle avait raconté la même histoire.

Lourd passif

Depuis, Winona Ryder a maintenu son histoire, publiant un communiqué relayé par People, dans lequel elle cite l’ami qui l’accompagnait à cette fameuse soirée, et « souhaite à M. Gibson de faire la paix avec ses démons ». L’acteur de L’Arme fatale a déjà tenu des propos antisémites, notamment en 2006 lorsqu’il a été arrêté pour conduite en état d’ivresse. A l’époque, les médias américains, dont le LA Times, avaient publié la retranscription du procès verbal, le forçant à s’excuser publiquement.

L’année 2006 correspond également à la sortie de son film, La Passion du Christ. Un long-métrage polémique, certains l’accusant de faire passer un message antisémite.

Mel Gibson n’est pas non plus étranger aux propos homophobes. Il avait notamment déclaré, en 1991, à El Pais, que les homosexuels « se prennent par derrière » parce que « c’est là qu’est la merde ».