Mel B a reçu des messages racistes de ses voisins quand elle a acheté sa première maison

RACISME Au sommet de sa célébrité, la star avait voulu se mettre au vert dans un petit village de la campagne anglaise

20 Minutes avec agences
— 
La chanteuse Mel B
La chanteuse Mel B — Matrix Media / Starface

C’était il y a plus de 20 ans, mais Mel B s’en souvient encore très bien. Au sommet de la gloire des Spice Girls, la chanteuse a décidé de trouver un peu de calme en s’installant à la campagne. C’est à Marlow, dans le Buckinghamshire qu’elle a acheté sa toute première maison. Mais comme l’ancienne Scary Spice l’a révélé au Sun, elle a vite déchanté.

« Le fait que j’achète cette maison a dérangé tout le village. Je n’ai pas seulement reçu des courriers haineux, mais des courriers haineux et racistes, ce qui m’a choquée. Ça disait "Quitte le village, tu n’es pas d’ici, tu ne peux pas acheter quelque chose comme ça…" », s’est-elle souvenue.

Regrets

Mais il en fallait plus pour effrayer Mel B et elle a rapidement trouvé un moyen efficace pour se venger de ses voisins racistes. « Ça m’a mis mal à l’aise mais j’ai quand même organisé de belles fêtes là-bas – et en mettant le son très fort, pour bien déranger le village », a raconté la chanteuse.

Mel B a tenu à témoigner du racisme qu’elle a pu subir à l’instar d’autres artistes britanniques de couleur telles que Leigh-Anne Pinnock du groupe Little Mix ou encore Leona Lewis. Le mouvement Black Lives Matter a pris une ampleur importante au Royaume-Uni et les manifestations se sont multipliées, marquées notamment par le déboulonnage de la statue d’un marchand d’esclaves à Bristol la semaine dernière.