Joe Exotic demande à être gracié… Jay-Z prête son jet aux avocats d’Ahmaud Arbery…

FIL DES STARS Toute l’actualité people est dans « 20 Minutes »

20 Minutes avec agences
— 
L'ancien propriétaire de Tiger King Park, Joe Exotic, actuellement en prison pour tentative de meurtre
L'ancien propriétaire de Tiger King Park, Joe Exotic, actuellement en prison pour tentative de meurtre — PictureLux / Starface

5 juin 2020

Joe Exotic demande la grâce présidentielle

Joe Exotic purge actuellement une peine de vingt-deux ans de prison dans un centre pénitentiaire fédéral aux Etats-Unis pour tentative de meurtre sur Carole Baskin et pour avoir tué plusieurs tigres. Cependant, l’ancien « roi » des félins a demandé la grâce au président américain, Donald Trump.

En effet, selon lui, son incarcération est injuste, et il faut « rectifier cela ». « Espérons que le président Trump rectifiera cela et me graciera », écrit-il, comme le relaye ET Online.

Récemment, le zoo dont il était propriétaire, et qui avait échu à Jeff Lowe, a été confié, sur ordre d’un juge, à Carole Baskin, son ennemie jurée.

Jay-Z prête son jet aux avocats d’Ahmaud Arbery

Jay-Z ne s’occupe pas que de George Floyd et sa famille. Le rappeur a en effet prêté son jet privé aux avocats d’Ahmaud Arbery, un Afro-Américain tué à Atlanta par deux hommes blancs dont un ancien policier, alors qu’il faisait son jogging, afin que ces derniers puissent assister aux audiences préliminaires en Géorgie.

« Audience aujourd’hui à Brunswick, Géorgie. Aucun vol ne pouvait nous y emmener, on a passé des heures à essayer de trouver un vol ou une voiture, nous perdions espoir, puis les assistants de Jay-Z, à Roc Nation, nous ont emmenés », a posté sur Instagram Blerim Elmazi, l’un des avocats de la victime.

Le prince Charles se languit de sa famille

La famille royale est, mine de rien, une famille, et à cause de la pandémie de coronavirus, le prince Charles ne peut pas voir les siens. « Je n’ai pas vu mon père depuis longtemps, et il va avoir 99 ans la semaine prochaine. Donc on fait des FaceTime, c’est réel, mais… c’est tout de même très triste », a confié l’héritier de la couronne britannique à Sky News.

Ce qui lui manque ? Le contact physique. « Parfois, on a juste très envie de se serrer dans les bras », dévoile-t-il. C’est en cela qu’il « comprend » la frustration des sujets du royaume, bloqués chez eux. « J’essaie de faire de mon mieux, d’aider et encourager les autres à tenir le coup », ajoute le prince Charles qui appelle par ailleurs à « remettre la nature au centre des préoccupations ».