Mort de George Floyd : Killer Mike encourage les jeunes à rejoindre des associations au lieu de piller

ACTIVISME Le rappeur estime que le temps de la destruction est terminé

20 Minutes avec agences
Le rappeur Killer Mike
Le rappeur Killer Mike — Zuma / Starface

« Nous pouvons faire mieux que brûler nos propres maisons, parce que si nous perdons Atlanta, qu’est-ce qu’il nous reste ? », a déclaré Killer Mike le weekend dernier lors d’une apparition télévisuelle qui a soulevé une grande émotion. Pour le rappeur, la destruction doit laisser place à l’organisation, message qu’il a réitéré et précisé en intervenant lors du Late Show de Stephen Colbert.

« Tout ce que j’ai dit était un cri du cœur, et je parlais pour témoigner de la situation spécifique d’Atlanta, a-t-il expliqué. Je veux que les protestants sachent, et même les casseurs, parce que beaucoup sont des jeunes qui font face à la frustration, que nous pouvons nous y prendre différemment. (…) Il n’y a rien de mal à ressentir de la colère et de l’émotion et ce trop plein d’émotions dont nous avons été témoins. Parce que ça doit arriver pour allumer la flamme. Mais maintenant que le feu a démarré, j’ai besoin que vous veniez rejoindre des organisations citoyennes pour vous engager au quotidien. »

Atlanta First

Car Killer Mike est persuadé que la ville d’Atlanta a une carte à jouer et peut servir d’exemple positif.


« Si vous remontez aux années 60 et 70, les villes à majorité noire comme Washington, Chicago, Detroit, et même certaines parties de Los Angeles ou Miami, elles étaient prospères, productives et la population était pleine d’espoir, a-t-il expliqué. Et à travers des choses comme la discrimination, l’absence de développement, ces lieux se sont effondrés. Et Atlanta s’est débrouillée pour continuer de grandir depuis 50 ans. » Mais pour l’heure, la rage ne désemplit pas au sein de la population afro-américaine et les manifestations se poursuivent dans tout le pays.