Mort de George Floyd : Billie Eilish dénonce le hashtag « All Lives Matter » et explique pourquoi

BLACK LIVES MATTER Le slogan « All Lives Matter » (toutes les vies comptent) est utilisé en réponse au mouvement « Black Lives Matter » et est considéré comme voulant minimiser la lutte contre le racisme

20 Minutes avec agences

— 

La chanteuse Billie Eilish
La chanteuse Billie Eilish — PictureLux / Starface

Billie Eilish a décidé d’expliquer pourquoi le slogan « All Lives Matter » n’a pas lieu d’être. Ce hashtag est né en réponse au mouvement «  Black Lives Matter », formé en 2013 après l’acquittement de George Zimmerman, un homme blanc qui a tué l’adolescent afro-américain de 17 ans Trayvon Martin avec une arme à feu alors qu’il rentrait chez lui. Le hashtag « All Lives Matter » est souvent utilisé aux Etats-Unis par des politiciens et médias de droite et conservateurs.

View this post on Instagram

#justiceforgeorgefloyd #blacklivesmatter

A post shared by BILLIE EILISH (@billieeilish) on

« Si j’entends encore une fois quelqu’un dire "Toutes les vies comptent ", je vais vraiment devenir dingue. Voulez-vous fermer votre gueule ??? Personne ne dit que votre vie est sans importance. Personne ne dit que votre vie n’est pas difficile. (…) Tout ce que vous faites c’est de trouver un moyen de tout ramener à vous. Il ne s’agit pas de vous. Vous n’êtes pas dans le besoin. Vous n’êtes pas en danger (j’essaye d’expliquer cela comme si vous étiez un enfant, parce que vous donnez l’impression que c’est la seule façon pour vous faire comprendre les choses) (…) Vous êtes privilégiés que ça vous plaise ou non. La société vous donne des privilèges simplement parce que vous êtes blancs. Vous pouvez être pauvre et rencontrer des difficultés, votre couleur de peau vous donne plus de privilèges », a commencé l’artiste de 18 ans dans un long post sur Instagram.

Le privilège blanc

L’interprète de Bad Guy a ensuite exposé son propos. « Si toutes les vies comptent, pourquoi les personnes noires sont-elles tuées simplement parce qu’elles sont noires ? Pourquoi les immigrés sont-ils persécutés ? Pourquoi les personnes blanches ont-elles des opportunités que les gens avec une autre couleur de peau n’ont pas ? Pourquoi les personnes blanches ont-elles le droit de manifester en portant un semi-automatique ? Pourquoi les personnes noires peuvent se faire traiter de malfrats lorsqu’elles manifestent contre le meurtre d’une personne innocente ? Vous savez pourquoi ??? Le putain de privilège blanc », a-t-elle poursuivi, en référence à l’un des tweets de Donald Trump.

Et d’ajouter : « Aujourd’hui, nous devons répondre à des centaines d’années d’oppression envers les personnes noires. Le slogan #BlackLivesMatter ne veut pas dire que les autres vies ne comptent pas. Il interpelle sur le fait que la société pense clairement que la vie des noirs ne compte pas, alors qu’elle compte. »