Mary-Kate Olsen et Olivier Sarkozy sont officiellement en instance de divorce

DIVORCE Les tribunaux new-yorkais ont commencé à se déconfiner

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Mary-Kate Olsen et Olivier Sarkozy, en 2019
L'actrice Mary-Kate Olsen et Olivier Sarkozy, en 2019 — Zuma / Starface

La demande de divorce de Mary-Kate Olsen a enfin été acceptée par la justice new-yorkaise. L’ancienne star de La Fête à la maison tentait de rendre sa séparation d’ Olivier Sarkozy officielle depuis plusieurs semaines. Seulement, à cause de la pandémie de Covid-19, les tribunaux ne géraient que des affaires « urgentes » et son cas n’en était pas un, selon les dispositions prises par la justice.

Mary-Kate Olsen avait essayé de démontrer que sa situation était critique. La styliste a accusé le demi-frère de Nicolas Sarkozy de la mettre à la porte de leur domicile, ce dernier ayant mis fin au bail sans son consentement, alors qu’il lui était impossible de trouver un nouveau logement en plein confinement. En vain.

Une longue route

Les restrictions sanitaires étant petit à petit levées dans la « grosse pomme », les tribunaux reprennent une activité un peu plus normale. Résultat, Mary-Kate Olsen s’est empressée de déposer son dossier, qui a, cette fois, été accepté, comme le relaie The Blast.

Reste maintenant à juger l’affaire. Un divorce qui, au vu de la situation, risque d’être assez virulent. La jeune femme de 33 ans a demandé un renforcement de leur contrat prénuptial et, dans sa précédente demande de divorce en urgence, Mary-Kate Olsen avait argué craindre que ses biens personnels ne disparaissent de leur résidence.