Lady Gaga a mis fin à plusieurs addictions grâce à « Chromatica »

MUSIQUE L’interprète de « Poker Face » est « parfaitement imparfaite »

20 Minutes avec agences
— 
La chanteuse Lady Gaga
La chanteuse Lady Gaga — Avalon / Starface

Chromatica a eu un effet thérapeutique sur Lady Gaga. La star a révélé avoir mis fin à quelques addictions pendant l’enregistrement de son sixième album studio. A commencer par la cigarette.

« J’ai arrêté de fumer. J’ai fumé pendant tout le processus de réalisation de cet album. Et quand ce fut fini, j’ai arrêté. C’était la chose la plus belle et étrange qui aurait pu se passer, que cette musique me soigne », a confié Lady Gaga dans l’émission de Zane Lowe sur Apple Music.

Plus zen

L’interprète de Paparazzi est toujours en phase de reconstruction, après avoir évoqué – souvent – ses problèmes de santé mentale. Ce nouvel opus lui a permis de voir son existence sous un nouveau jour. « Je ne prends pas d’antidouleur, parce que ça n’est pas bon pour ma santé, mais j’ai flirté avec l’idée de la sobriété. Je n’y suis pas encore, mais l’idée était là durant l’album. C’est le résultat du travail que j’essaye de faire sur la peine que je ressens », a ajouté Lady Gaga.

La chanteuse explique s’être retrouvée à une croisée des chemins, où elle avait la possibilité de continuer à se « détruire chaque jour en continuant à boire, ou simplement être heureuse d’être en vie et de me sentir bien ». « Ce n’est pas parfait, c’est wabi-sabi. Je suis parfaitement imparfaite », a conclu Lady Gaga, en faisant référence au concept esthétique et spirituel japonais pour décrire la beauté dans l’imperfection.

Avant la sortie de Chromatica, Lady Gaga a également dévoilé son duo avec Ariana Grande, Rain On Me, disponible depuis ce jeudi.