Coronavirus aux Etats-Unis : Sandra Oh dénonce le racisme antichinois de Donald Trump

PANDEMIE L’actrice estime que le comportement du président américain est irresponsable

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Sandra Oh
L'actrice Sandra Oh — Los Angeles Times/Polaris/Starface

Comme tous ses confrères et consœurs à Hollywood, Sandra Oh a mis sa carrière en suspens pendant la pandémie de coronavirus.

Alors que la crise continue de prendre de l’ampleur aux Etats-Unis, la star de Killing Eve s’inquiète de la gestion du gouvernement américain, qui bien loin de calmer les tensions, les attise. Elle reproche à l’administration Trump d'alimenter un  racisme antiasiatique. « Pas besoin de regarder très loin pour se rendre compte que ce président, et cette administration ont une politique raciste », a-t-elle déclaré dans un entretien à Variety.

« Vous le voyez avec le choix des mots. Appeler le virus le "Virus de Chine", et n’assumer aucune responsabilité de la xénophobie que ça engendre, de la haine que ça génère, c’est totalement répréhensible selon moi. Je pense, et je sens, que les gens comprennent qu’il s’agit d’une crise mondiale. Et qu’on n’a pas le temps pour ce racisme », a-t-elle ajouté.

Gérer le stress du confinement

L’actrice primée, confinée dans sa maison de Los Angeles, explique également qu’elle a tenté de trouver des méthodes pour apaiser son stress, généré par la situation. « J’ai une technique de méditation et ça m’a vraiment ancré pendant cette période pour faire le point sur tout ce paysage à l’intérieur de moi (…) Il faut se lancer », a détaillé l’ancienne star de Grey's Anatomy.

Sandra Oh a récemment fait son retour à l’antenne dans la 3e saison de Killing Eve, face à Jodie Comer.