Meghan et Harry refusent toute discussion avec les tabloïds britanniques

JUSTICE Le duc et la duchesse de Sussex sont en procès avec les propriétaires du « Daily Mail », du « Sun » et du « Daily Mirror »

20 Minutes avec agences

— 

Le prince Harry et sa femme, l'actrice Meghan Markle
Le prince Harry et sa femme, l'actrice Meghan Markle — Starface

Le prince Harry et son épouse, Meghan, duchesse de Sussex, ont annoncé, dans une lettre relayée par People, leur nouvelle approche des médias. Maintenant qu’ils ne sont plus dépendants des fonds publics britanniques ayant quitté leurs fonctions royales, ils ne sont donc plus tenus de répondre aux questions de la presse s’ils ne le souhaitent pas. Quatre publications en font les frais : le Daily Mail, le Sun, le Mirror et The Express ont tous reçu le même courrier.

« Il est très inquiétant qu’une partie influente des médias, depuis de nombreuses années, cherche à se défaire de ses responsabilités sur ce qu’elle dit ou écrit – même quand ils savent que ce sera déformé, faux ou inquisiteur au-delà du raisonnable. Quand le pouvoir est pratiqué sans les responsabilités, la confiance que nous plaçons dans cette industrie si indispensable est dégradée. (…) Le duc et la duchesse ont vu des proches – mais aussi des personnes qui leur sont complètement étrangères – avoir leurs vies entièrement détruites sans raison autre que les ragots salaces qui boostent les revenus de la pub. Pour ces raisons, le duc et la duchesse de Sussex ne collaboreront pas avec votre publication. Il n’y aura ni corroboration et zéro implication », peut-on lire dans cette missive.

Procès en cours

Harry et Meghan précisent ne pas vouloir se défiler face aux critiques et que cela ne concerne pas les autres médias. « Ce qu’ils ne feront pas, c’est de s’offrir comme monnaie pour une économie du clickbait et de la distorsion », ajoute le texte.

Les parents d’Archie ont par ailleurs lancé plusieurs procédures contre les tabloïds avant de se retirer de leurs fonctions royales. Meghan Markle intente un procès au Mail on Sunday – l’édition dominicale du Daily Mail. Le prince Harry a lui aussi porté plainte contre le Sun et le Daily Mirror.

Cette prise de position des Sussex arrive également alors que les tabloïds ont été sous le feu des critiques dernièrement au Royaume-Uni. Le suicide de l’animatrice de Love Island version britannique, Caroline Flack, a provoqué une onde de choc.

Leur traitement du Brexit a aussi été dénoncé.

Si les tabloïds ont vu leurs ventes papier baisser en 2019, le trafic sur leurs sites Web est en augmentation.