Coronavirus : Le prince William et Kate Middleton donnent leurs conseils pour ne pas tomber en dépression

ROYAL Le confinement et la pandémie ont des conséquences sur la santé mentale de tous

20 Minutes avec agences
— 
Le prince William et Kate Middleton
Le prince William et Kate Middleton — Ferrari / Starface

Le prince William et son épouse, Catherine, duchesse de Cambridge, ont donné quelques conseils simples pour prévenir les troubles mentaux que peut provoquer une crise telle que celle que nous vivons. Pour le futur roi d’Angleterre, il faut avant tout « rester connecté aux autres », comme il l’a expliqué dans l’émission BBC Breakfast, relayée par People. « Rester positif et avoir la possibilité de parler à ses amis et à sa famille est crucial et avoir ces quelques astuces pour mettre fin à certains sentiments étranges et ces situations difficiles dans lesquelles nous nous trouvons est vraiment important », a expliqué le prince William en référence au site de la NHS (service de santé britannique) Every Mind Matters que son épouse et lui soutiennent.

Dessus, on y trouve, entre autres, 10 conseils pour faire face aux « inquiétudes sur le coronavirus », comme « parler de ses angoisses », « soutenir et aider les autres », « rester en bonne forme physique » ou encore de se fier aux informations officielles et non celles trouvées sur des sites obscurs. Le site donne également des conseils à ceux qui travaillent de chez eux, notamment de ne pas dépasser le temps de travail habituel.

Petits mensonges entre amis

Le couple royal a également détaillé comment ils avaient expliqué la pandémie à leurs enfants, les princes George et Louis, et la princesse Charlotte.

« On a eu des hauts et des bas, comme toutes les familles confinées. George est plus âgé que Louis, mais ils sont tous au courant de ce qu’il se passe. On ne veut bien sûr pas effrayer (les enfants) ni rendre cela trop pesant pour eux, mais il faut leur expliquer de façon simple, appropriée à leur âge », a confié Kate Middleton.

Si la duchesse de Cambridge a joué la carte de la sincérité avec ses enfants, elle leur a menti sur un point : « Ne leur dites pas que c’est déjà les vacances, parce que j’ai continué à leur donner des cours, et je me sens vraiment méchante de l’avoir fait ! Mais les enfants ont tellement d’endurance ! »



En clair, chez les Cambridge aussi, on a hâte que la vie reprenne son cours…