VIDEO. L'autobiographie de Woody Allen est finalement sortie aux Etats-Unis

POLEMIQUE Le réalisateur attaque frontalement son ex-femme, Mia Farrow

20 Minutes avec agences

— 

Le réalisateur Woody Allen, sur le tournage de son dernier film, Un jour de pluie à New York
Le réalisateur Woody Allen, sur le tournage de son dernier film, Un jour de pluie à New York — Steve Sands/Starface

Malgré un changement de maison d'édition, l’autobiographie de Woody Allen a fini par sortir lundi. Et si l’ouvrage n’est pas très riche en révélations, il permet d’entrer dans l’intimité d’un homme qui, même lorsqu’il parle de lui implicitement dans ses films, ne se livre que très peu. Bien loin d’aller dans le sens de ses détracteurs, le réalisateur de Manhattan, qui se décrit comme « naïf », semble incapable de comprendre pourquoi on s’en prend à lui ou de se remettre en question.

« Parfois, quand ça devenait difficile et qu’on m’attaquait de toutes parts, on me demandait si je me serais mis en couple avec Soon-Yi, si j’avais su ce qui allait se passer. Et j’ai toujours répondu que je le ferais sans la moindre hésitation », écrit-il dans Apropos of Nothing sur sa relation avec la fille adoptive de son ex-compagne, Mia Farrow, de 35 ans sa cadette.

Coup pour coup

Mia Farrow, décrite comme manipulatrice et hystérique, en prend d’ailleurs pour son grade dans le livre. Pour contrer les allégations d’abus sexuels dont il est l’objet (sur sa fille adoptive, Dylan), Woody Allen, explique que l’actrice aurait eu « une obsession pas très naturelle » pour leur fils biologique, Ronan, affirmant par ailleurs qu’elle a dormi nue avec le garçon jusqu’à ses 11 ans.

Le cinéaste ne va pas jusqu’à l’accuser d’avoir eu une relation incestueuse avec celui qui est depuis devenu un journaliste reconnu, mais il n’a pas besoin de le faire. Le message est clair : si c’est la guerre, il rendra coup pour coup.