« On n’a peur de rien, on n’est pas féministe, on craint pas le coronavirus »… Carla Bruni s’excuse pour son « humour déplacé »

POLEMIQUE Elle s’était mise à tousser pour « rire » en plein défilé de la Fashion Week

V. J.

— 

Carla Bruni-Sarkozy.
Carla Bruni-Sarkozy. — Jacques BENAROCH/SIPA

« On se fait la bise, c’est dingue. On est de la vieille génération nous. On n’a peur de rien, on n’est pas féministe, On craint pas le coronavirus. » Cette phrase, Carla Bruni l’a prononcée lors du défilé Céline à la Fashion Week de Paris fin février, alors qu’elle disait bonjour à Sidney Toledano, PDG de LVMH Fashion. Et ce n’est pas tout. Elle s’est ensuite amusée à faire semblant de tousser au milieu des invités. Trop drôle ? Sauf que la scène a été captée par les équipes de Loïc Prigent, et a depuis fait le tour des réseaux sociaux. Son comportement n’a pas manqué d’outrer les internautes qui l’ont qualifiée d’irresponsable, d’irrespectueuse et autres noms d’oiseaux. La chanteuse s’est depuis excusée.

Un navrant trait d’humour

En effet, Carla Bruni a publié ce dimanche un texte sur Instagram où elle revient sur sa plaisanterie de mauvais goût : « Sur le moment, dans un certain contexte, dite à une certaine personne, la blague n’a aucune signification. Elle est idiote mais légère, et n’a aucune incidente. Sortie de son contexte, la blague peut devenir une ignominie. » C’est elle qui le dit, et qui ajoute : « J’ai malheureusement récemment fait preuve d’humour déplacé et cette maladresse a été filmée sans que je ne le réalise. Un savant montage vidéo a délibérément donné un caractère ignoble à ce navrant trait d’humour. Je tiens à présenter mes regrets à tous ceux qui ont vu cette vidéo et qui ont été atterrés par son contenu. »

Carla Bruni précise que ce moment ne reflète en rien ses sentiments réels, et souhaite bon courage à tous « en ses temps bien difficiles » de coronavirus.