VIDEO. « Urgences » : Aucune charge retenue contre les policiers qui ont tué Vanessa Marquez

TÉLÉVISION L’actrice interprétait l’infirmière Wendy Goldman dans la série « Urgences »

20 Minutes avec agences

— 

Le logo de la série « Urgences »
Le logo de la série « Urgences » — NBC

Après deux ans d’enquête, les policiers qui ont abattu Vanessa Marquez ne seront pas jugés. Aucune charge n’a été retenue contre eux, comme l’indique le rapport du procureur de Los Angeles publié par People. La comédienne, qui a incarné l’infirmière Wendy Goldman pendant trois saisons dans la série Urgences, a été tuée à son domicile de South Pasadena alors que les officiers étaient venus vérifier son état de santé mentale après un appel inquiet.

L’actrice tenait « un pistolet dans sa main gauche alors qu’elle sortait de son appartement » et les officiers « Carrillo et Perez ont entendu le son d’un pistolet qu’on arme tout comme les autres policiers présents ». « Perez a vu Marquez descendre les escaliers dans ce qu’il a perçu comme une façon agressive, “vraiment en colère” et les “chargeant” avec le pistolet », peut-on lire dans le rapport du procureur.

Négligence de la police

Pour la famille de Vanessa Marquez, qui a lancé une procédure contre la municipalité de South Pasadena, il y a eu « négligence » de la part des policiers, qui avaient fait venir un professionnel de la santé mentale. Plusieurs amis et collègues de Vanessa Marquez avaient apporté leur soutien aux proches de la comédienne et dénoncé l’attitude des officiers face à une personne souffrant de problèmes mentaux.

Eriq La Salle, qui incarnait le Dr. Benton dans Urgences, avait présenté ses condoléances à sa famille.

« Nous avons perdu un membre de notre famille Urgences de façon tragique hier. Vanessa Marquez interprétait une infirmière au début de la série. J’envoie mes condoléances à sa famille et ses amis. Qu’elle puisse reposer en paix », avait-il écrit.