VIDEO. La présentatrice britannique Caroline Flack s’est suicidée par pendaison

TÉLÉVISION Les parents de l’animatrice de « Love Island » au Royaume-Uni ont dévoilé l'une de ses dernières lettres

20 Minutes avec agences

— 

L'animatrice Caroline Flack
L'animatrice Caroline Flack — WAXM / AKM / VISUAL Press Agency

Caroline Flack s’est donnée la mort par pendaison. C’est la conclusion rendue par le médecin légiste, comme le confirme Variety, entre autres. Selon E! News, la présentatrice de l’émission britannique Love Island s’est suicidée chez elle, à Londres, le week-end dernier. Les urgentistes n’ont pu la réanimer et sa mort a été prononcée sur place, comme le confirme la BBC.

Hier, la famille de l’animatrice de 40 ans a dévoilé un message qu’elle destinait à Instagram mais n’avait pas publié. Comme l’a expliqué sa mère, Chris, au Eastern Daily Press, le post a été écrit « fin janvier ». « Carrie m’a envoyé ce message fin janvier, mais plusieurs conseillers lui ont dit de ne pas le publier. Seulement, elle voulait faire entendre sa voix », explique-t-elle.

Caroline Flack s’apprêtait à être jugée pour violence domestique, après une altercation avec son compagnon, Lewis Burton.

Innocente

Dans ce post, la présentatrice y écrit que son « monde s’effondre sous mes pieds ». Elle affirme également prendre « l’entière responsabilité de ce qu’il s’est passé ce soir-là », mais ajoute qu’elle n’est « PAS coupable de violence domestique », et qu’il s’agissait d’un accident. Elle avait également le sentiment que « la vérité (luii) a été prise pour être utilisée comme un amusement ».

Lewis Burton avait fait savoir, avant le suicide de Caroline Flack, qu’elle était innocente. La justice leur avait interdit d’entrer en contact jusqu’au verdict, mais il avait malgré tout publié un message à son attention sur Instagram pour la Saint-Valentin afin de lui confirmer son amour.

« Tellement de choses fausses sont sorties, mais c’est ce qu’elle ressentait et ma famille et moi voulions que les gens lisent ses propres mots. Carrie était entourée d’amour et de ses amis, mais c’était tout simplement trop pour elle », a ajouté sa mère auprès du quotidien régional.