VIDEO. Ashley Graham montre sans fard ses vergetures après un accouchement

ACCOUCHEMENT Le mouvement #MonPostpartum prend de l’ampleur partout dans le monde

20 Minutes avec agences

— 

La mannequin Ashley Graham
La mannequin Ashley Graham — Zuma / Starface

Ashley Graham a décidé de dévoiler comme les problèmes des jeunes mères à leur retour de la maternité, tout autant que les moments heureux. Si la top est tout à son bonheur d’avoir mis au monde son fils, Isaac, le mois dernier, elle fait face à ce que toutes les femmes traversent, mais que peu montrent. Cette semaine, elle a donc montré les vergetures laissées par 9 mois de grossesse sur son ventre.

View this post on Instagram

same me. few new stories.

A post shared by A S H L E Y G R A H A M (@ashleygraham) on

« Je suis toujours la même. Avec quelques histoires en plus », partage-t-elle.

La semaine dernière, elle abordait le sujet des protections urinaires qu’elle doit porter depuis son accouchement. « Levez la main si vous ne saviez pas que vous changeriez aussi vos propres couches. Après toutes ces années dans la mode, je n’aurais jamais cru que les couches jetables seraient mon vêtement préféré, mais on y est ! », a-t-elle écrit avec humour sur Instagram.

Sujet tabou

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à oser briser le tabou entourant l’après accouchement. Ashley Graham rejoint en effet un mouvement qui prend de l’ampleur et que l’on peut suivre sur les réseaux sociaux francophones via #monpostpartum, lancé par Illana Weizman et Morgane Korech. Un acte courageux et militant, quand on sait que la chaîne ABC et les Oscars ont refusé, cette année, de diffuser pendant la cérémonie une publicité de la marque Frida Mom, spécialisée dans l’hygiène intime des jeunes mamans. Raison invoquée : la publicité est « trop crue avec une nudité partielle ».

Dans le film publicitaire (ci-dessus), on peut simplement voir une femme, de retour chez elle après l’accouchement, réveillée par les pleurs de son bébé et qui se rend avec difficulté jusqu’à la salle de bains, où, assise sur les toilettes, elle change sa protection urinaire de fortune et tente d’apaiser ses douleurs comme elle peut. « La guérison post-accouchement n’a pas à être si difficile », conclut la marque.