VIDEO. Impliqué dans un réseau de prostitution, le chanteur de K-Pop Seungri a été mis en examen

PROCES Le chanteur a quitté son groupe l'année dernière pour affronter le scandale

20 Minutes avec agences

— 

Le groupe de K-Pop Big Bang, de gauche à droite: Seungri, G-Dragon, Taeyang, T.O.P, et Daesung
Le groupe de K-Pop Big Bang, de gauche à droite: Seungri, G-Dragon, Taeyang, T.O.P, et Daesung — Globe Photos / ZUMA / VISUAL Press Agency

Seungri savait que c’était inévitable, mais c’est désormais confirmé : le chanteur de K-Pop a été mis en examen pour son rôle dans l’organisation d’un réseau de prostitution et de jeux d’argent illégaux, a confirmé CNN. Le chanteur de 29 ans a échappé à la prison, mais peut-être pas pour longtemps. L’affaire fait scandale en Corée du Sud depuis l’année dernière, quand il a été révélé qu’il faisait l’objet d’une enquête des autorités.

A l’apogée de sa carrière, il avait dû quitter BIGBANG, son groupe, annonçant sur Instagram qu’il préférait se retirer pour que le scandale ne rejaillisse pas sur les autres membres de la formation.

Gangnam style

Cette mise en examen est la dernière en date d’une série de procédures à l’encontre des responsables du Burning Sun, une boîte de nuit de Séoul située dans le quartier très huppé de Gangnam. D’après la police locale, le club était connu pour des faits de violence sur certains clients, mais aussi et surtout pour fournir des prostituées et de la drogue aux célébrités de passage.

Toujours d’après CNN, plusieurs femmes auraient témoigné avoir été droguées à leur insu ou agressées dans la boîte de nuit. Burning Sun a depuis fermé ses portes, mais le scandale a forcé le milieu de la pop coréenne à une introspection sur les pratiques de ce monde très fermé et en particulier sur le traitement réservé aux femmes dans le sillage de ces groupes ultra-populaires.