VIDEO. Harvey Weinstein a engagé des anciens agents du Mossad pour étouffer l’article du « New York Times »

CINÉMA Les révélations choc se poursuivent au procès d’Harvey Weinstein

20 Minutes avec agences
— 
Le producteur déchu Harvey Weinstein
Le producteur déchu Harvey Weinstein — Zuma / Panoramic / Starface
  • Harvey Weinstein est jugé pour viol et agression sexuelle depuis le début du mois.
  • L'ancien producteur a plaidé non coupable des charges retenues contre lui.
  • Rose McGowan et Ronan Farrow avaient dénoncé l’emploi d’anciens agents du Mossad par Harvey Weinstein pour étouffer les affaires qui l’entourent.

Rose McGowan avait fait état des anciens agents du Mossad embauchés par Harvey Weinstein pour étouffer les accusations portées contre lui, et cette nouvelle journée de procès vient de confirmer ses dires. L’avocat Dev Sen, de la firme new-yorkaise Boies Schiller Flexner, a témoigné au procès du producteur. Il a confirmé que son cabinet d’avocats a mis en relation Harvey Weinstein et la société de détectives privés Black Cube, dont les agents sont en majorité des anciens des services secrets israéliens.

L’avocat a déclaré à la barre que Boies Schiller Flexner et Black Cube ont signé un contrat le 11 juillet 2017, soit trois mois avant la parution de l’article à charge du New York Times. Les termes ont été passés « selon les instructions de Weinstein », comme le relaye le Guardian.

Empêcher la publication à tout prix

La mission de Black Cube était claire : « fournir les renseignements qui aideront les efforts du client à totalement arrêter la publication d’un nouvel article négatif dans un journal de premier plan new-yorkais ». En cas de réussite, il est précisé que « Black Cube recevra un bonus de 300.000 dollars ».

Autre sujet d’enquête demandé par Harvey Weinstein : Annabella Sciorra. L’actrice des Sopranos a témoigné à la barre la semaine dernière. Elle avait également participé à l’article du New York Times à l’origine de la chute du producteur et du mouvement #MeToo. L’implication d’anciens agents du Mossad pour étouffer les accusations contre Harvey Weinstein avait également été dénoncée par Ronan Farrow dans un article du New Yorker, paru en même temps que celui du New York Times.

Harvey Weinstein a été accusé par une centaine de femmes de viol, harcèlement et agression sexuelle. Il est actuellement jugé à Manhattan suite aux plaintes déposées par deux d’entre elles, Jessica Mann et Miriam Haleyi, pour des faits situés en 2006 et 2013. L’ancien patron de Miramax a plaidé non coupable et risque la prison à perpétuité.