VIDEO. Taylor Swift avait peur de donner son avis publiquement

ANGOISSE Elle ne voulait pas finir comme les Dixie Chicks

20 Minutes avec agences
— 
La chanteuse Taylor Swift
La chanteuse Taylor Swift — Zuma / Starface

Taylor Swift a longtemps gardé pour elle ses opinions politiques, à tel point que c’en était devenu un mystère qui obsédait l’Amérique. La chanteuse fut même un temps liée à l'alt-right, c’est-à-dire l’extrême droite américaine (et proche de Donald Trump), ce qui lui avait fortement déplu. Depuis, la chanteuse a mis fin à son mutisme politique et pris parti pour les Démocrates, mais il y avait une bonne raison pour qu’elle garde le silence jusque-là. Elle avait peur.

Elle pensait que donner son avis en politique signerait la fin de sa carrière, à l’image de la chanteuse Natalie Maine des Dixie Chicks​. Cette dernière s’était exprimée contre le président de l’époque, George W. Bush, la contraignant à une retraite forcée.

Fini

« J’ai vu la façon dont un commentaire a mis fin à un règne, et cela me terrifie. De nos jours, avec les réseaux sociaux, les gens peuvent péter un plomb pour n’importe quoi et oublier ce pourquoi ils étaient énervés deux semaines plus tard. Tout est factice. Mais ce qui est arrivé aux Dixie Chicks est un vrai outrage. Je l’ai retenu : on est toujours à un commentaire de ne plus pouvoir faire de musique », a-t-elle dévoilé à Variety.

Une époque maintenant révolue, depuis le mois d’octobre 2018, lorsqu’elle s’est engagée contre le racisme et Donald Trump.