VIDEO. Le prince Harry a renoncé à ses devoirs royaux à contrecœur

MEGXIT Le duc de Sussex l’a confirmé lors d’un discours pendant un dîner caritatif

20 Minutes avec agences

— 

Le prince Harry
Le prince Harry — Avalon / Starface

Dimanche soir, le prince Harry s’est exprimé pour la première fois sur ce que la presse britannique a surnommé le « Megxit ».

« Je veux que vous entendiez la vérité de ma part, non en tant que prince ou duc, mais en tant que Harry, la même personne que beaucoup d’entre vous ont vu grandir au cours de ces 35 dernières années », a-t-il déclaré en introduction de son discours pendant un gala de charité, à Londres, pour l’association Sentebale, qu’il a fondée afin de poursuivre le travail de sa mère, la princesse de Galles, en soutien aux personnes atteintes du SIDA.

Après avoir assuré que le « Royaume-Uni est ma maison et ça ne changera jamais », il a confirmé que renoncer à ses devoirs royaux n’est pas son choix personnel. « La décision que j’ai prise pour ma femme et moi de nous retirer, n’est pas une décision que j’ai prise à la légère. Elle s’est faite après de nombreux mois de discussions et après de nombreuses années de défis. (…) Ce que je veux dire très clairement, c’est que nous ne fuyons pas. Notre espoir était de continuer à servir la reine, le Commonwealth et les associations caritatives militaires, mais sans financement public. Malheureusement, cela n’a pas été possible. Je l’ai accepté, tout en sachant que ça ne change pas qui je suis ni le niveau de mon engagement. Mais j’espère que vous comprenez ce que c’est que de retirer ma famille de tout ce que j’ai toujours connu, afin d’entrer, je l’espère, dans une vie plus sereine », a-t-il affirmé.

Une charge contre la presse

Le fils de Lady Diana a également confirmé que ce choix était dû au traitement des médias contre Meghan Markle, « l’amour que j’ai espéré toute ma vie ». « Quand j’ai perdu ma mère il y a 23 ans, vous m’avez pris sous votre aile. Vous avez pris soin de moi pendant tellement longtemps, mais les médias sont une force puissante et j’espère qu’un jour notre soutien mutuel aura plus de pouvoir, parce que c’est tellement plus grand que juste nous », a-t-il martelé.

Les « médias » dont parle le frère du prince William sont une partie de la presse. Il s’agit des tabloïds, notamment du Daily Mail, du Sun et du Daily Mirror. Le couple a porté plainte contre Mirror Group Newspapers et News Group (qui publiait le News of the World, tabloïd qui a dû fermer suite au scandale des écoutes téléphoniques). Depuis l’annonce du retrait du duc et de la duchesse de Sussex, nombreux sont ceux à pointer du doigt les articles racistes écrits sur Meghan Markle, métisse, divorcée, féministe engagée et Américaine.