Justin Trudeau veut discuter du coût de la sécurité de Meghan et Harry

MEGXIT Le Premier ministre canadien est ravi de voir s’installer le couple royal, mais pas à n’importe quelles conditions

20 Minutes avec agences

— 

Le Premier Ministre canadien Justin Trudeau
Le Premier Ministre canadien Justin Trudeau — Zuma / Starface

La reine a donné son approbation à Meghan et Harry – qui ont perdu leurs titres dans le communiqué d’Elizabeth II – pour s’éloigner de la couronne et vivre une partie de l’année en Amérique du Nord. Oui, mais. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau, qui n’est pas encore officiellement impliqué dans les négociations, a son mot à dire sur le coût de la sécurité de ces personnalités de premier plan. Il s’est donc immiscé dans ce que la presse britannique a surnommé le « Megxit ».

Qui va payer pour assurer au duc et à la duchesse de Sussex une certaine tranquillité de vie lorsqu’ils seront au Canada et pendant leurs déplacements ? Justin Trudeau n’a pas l’air totalement d’accord pour que le contribuable canadien paye de sa poche.

Content mais pas trop

« Je crois que la plupart des Canadiens sont très contents d’avoir le couple royal ici, mais il y a encore beaucoup de choses à discuter, notamment sur comment ça va se passer et quels coûts cela implique », a-t-il déclaré à Global News.

Et le Premier ministre canadien de renvoyer la reine et les Sussex à leurs responsabilités. « La famille royale a encore beaucoup de décisions à prendre, et les Sussex eux-mêmes en ce qui concerne l’implication qu’ils souhaitent avoir. Nous les soutenons dans leur décision, mais nous avons aussi des responsabilités », a-t-il ajouté.