Qui assurera (et paiera) la sécurité de Meghan et Harry si le couple s’installe au Canada ?

ROYAL GUESTS Le prince Harry et Meghan Markle ont prévu de vivre une partie de l'année en Amérique du Nord

M. Lo.

— 

Meghan et Harry vont vivre au Canada une partie de l'année.
Meghan et Harry vont vivre au Canada une partie de l'année. — Daniel Leal-Olivas/AP/SIPA

Le Canada pourrait voir son budget sécurité augmenter si le  prince Harry et son épouse Meghan s’installent dans le pays, estiment des experts en sécurité interrogés par Reuters.

Le duc et la duchesse de Sussex ont surpris le monde entier ce mardi en annonçant qu’ils renonçaient à leur rôle de premier plan dans la famille royale, et qu’ils prévoyaient de passer une grande partie de leur temps en Amérique du Nord. S’ils n’ont pas encore précisé où ils s’installaient, le Canada est un pays attendu. Le couple vient d’y passer six semaines, et Meghan Markle y a vécu lorsqu’elle travaillait sur la série Suits.

Obligation légale

La reine Elizabeth II est le chef d’état du Canada, pays du Commonwealth. Selon des experts en sécurité, cela signifie que le gouvernement canadien aurait l’obligation légale de prendre en charge la sécurité de Meghan et Harry s’ils venaient à s’installer dans le pays.

« Je ne pense pas qu’ils puissent refuser la sécurité du gouvernement canadien », estime auprès de Reuters Larry Busch, ancien officier de la police montée royale canadienne, qui a travaillé à la sécurité de nombreuses personnalités, dont des membres de la famille royale.

Le Canada, plus sûr que les Etats-Unis

Mike Zimet, directeur d’une entreprise de sécurité basée à New York, pense que le coût de cette sécurité pourrait monter à plusieurs millions de dollars. « S’ils veulent une protection privée, alors un système entier doit être construit autour d’eux », affirme-t-il. Joe Balz, un autre expert en sécurité qui a travaillé avec la famille royale, estime que le Canada est bien plus sûr pour le couple que les Etats-Unis, notamment car les lois sur les armes à feu sont bien plus strictes au nord de la frontière.

Le prince Harry et son épouse Meghan ont l’intention d’acquérir leur « indépendance financière ». Leurs agents de sécurité sont actuellement détachés par le Bureau de l'Intérieur britannique.