VIDEO. Oprah Winfrey dément avoir interféré dans la décision de Meghan et Harry

FAMILLE ROYALE Le duc et la duchesse de Sussex ont annoncé se « retirer » de leurs fonctions de membres de la famille royale de premier plan

20 Minutes avec agences

— 

L'animatrice Oprah Winfrey
L'animatrice Oprah Winfrey — Armando Gallo / Zuma / Starface

Depuis l’annonce de Meghan et Harry de se « retirer » de leurs fonctions de membres de la famille royale de premier plan, tous les yeux sont rivés sur Oprah Winfrey. Le prince a travaillé avec elle sur la série documentaire consacrée à la santé mentale et la reine des médias américains était invitée au mariage royal, mais elle se défend d’avoir une quelconque responsabilité dans leur choix.

« Meghan et Harry n’ont pas besoin de mon aide pour savoir ce qui est bon pour eux. Ils comptent pour moi et je soutiens les décisions qu’ils prennent pour leur famille, quelles qu’elles soient », a fait savoir à People celle qui est aussi actrice.

Une marque

Page Six avait annoncé qu’Oprah Winfrey avait œuvré pour que les parents d’Archie viennent s’installer aux Etats-Unis et fassent de leur couple une marque – un peu à l’image des Beckham ou de Beyoncé et Jay-Z. Car c’est apparemment ce que souhaitent le fils du prince Charles et son épouse, qui, en juin 2019, ont demandé à déposer le terme « Sussex Royal ». Une demande publiée officiellement le mois dernier, comme l’a noté la BBC.

Dans les documents officiels, on peut voir que ce copyright concerne de nombreux produits dérivés, parmi lesquels des livres, des calendriers, des vêtements (des chaussures au sportswear en passant par des chaussettes, des gants et des vestes), du matériel éducatif comme des manuels scolaires, en plus de services de santé (groupes de soutien, conseils), d’activités culturelles et éducatives, et d’activités caritatives comme des levées de fonds. Autant de possibilités, donc, pour ceux qui ont annoncé vouloir leur indépendance financière.

Cette demande n’est en tout cas pas du tout du goût de la reine Elizabeth II, tout comme la façon dont le prince Harry et son épouse ont agi. D’après le service public britannique, la monarque est « blessée » par leur attitude et une source a confirmé au spécialiste des têtes couronnées de la BBC, Jonny Dymond, qu’« aucun membre de la famille royale n’a été consulté » avant que cette décision ne soit rendue publique.