VIDEO. Nouvelle vague de procès contre le Fyre Festival

MUSIQUE Cette fois-ci, ce sont les artistes qui devaient se produire en tête d’affiche du festival qui sont visés

20 Minutes avec agences

— 

Le groupe Blink-182
Le groupe Blink-182 — Zuma / Starface

Bientôt trois ans après le désastreux Fyre Festival, et malgré la condamnation de son responsable, Billy McFarland, les procès se poursuivent. Selon Billboard, ce sont pas moins de 14 plaintes qui viennent d’être déposées par Gregory Messer, administrateur du redressement de la société Fyre Media déclarée en faillite, et le procureur de New York Fred Stevens.

Ces plaintes visent cette fois les agences représentant les artistes qui auraient dû se produire lors du festival, comme Blink-182, Pusha-T ou encore Migos. Or, ces sociétés ont perçu des avances pour un total de 14,4 millions de dollars… une somme que la justice espère récupérer.

En connaissance de cause

C’est notamment le cas des 500.000 dollars qui ont été versés à Creative Artists Agency pour le booking de Blink-182 alors que le groupe a annulé à la dernière minute sans se rendre sur place.

« Le groupe a retenu ces fonds, stipule la plainte. Dans son tweet d’annulation, le groupe n’a pas révélé à ses fans les problèmes qu’ils rencontraient avec le Fyre Festival et son management, ou que le festival semblait connaître de sérieux problèmes. »