VIDEO. Le réalisateur de « Leaving Neverland » a été menacé de mort

DOCUMENTAIRE James Safechuck et Wade Robson ont quitté Twitter pour être tranquilles

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur Michael Jackson
Le chanteur Michael Jackson — Gwyneth Roberts / Polaris / Starface

Depuis la sortie de Leaving Neverland en janvier dernier, les menaces de mort de la part de certains fans de Michael Jackson à l’encontre de Dan Reed, son réalisateur, sont devenues courantes. Il a aussi dû faire face à eux physiquement, lorsqu’ils venaient aux événements auxquels il participait. Certains se sont même rendus à son bureau… un jour où il n’y était pas, ce qui le fait encore sourire, comme il le confie au Guardian.

Pour ne pas être importuné, le documentariste a fait le choix de ne plus chercher son nom sur Internet, où les plus menaçants semblent être les plus actifs. « Ça n’a aucun intérêt », explique-t-il.

C’est d’ailleurs le même choix qu’ont fait James Safechuck et Wade Robson : se passer des réseaux sociaux pour éviter le harcèlement. Depuis qu’ils ont livré chacun leur version de leur histoire avec Michael Jackson, ils n’ont plus de compte Twitter. Ils ont gardé un compte Instagram, mais Wade Robson a fermé l’accès aux commentaires et James Safechuck choisit d’ouvrir ou non ses commentaires suivant ses publications.

Il y a pire

Dan Reed est assez content de constater que les deux hommes qui se sont confiés à ses caméras soient « sereins ». « Le film leur a fait du bien : ils ont le sentiment que leur histoire a été racontée et qu’elle est entrée dans le dialogue public », a-t-il ajouté.

Quant aux irréductibles qui persistent avec leurs insultes, Dan Reed se dit « surpris par le torrent incessant d’insultes et menaces » mais pas plus inquiet que cela.

« Je ne veux pas paraître blasé, mais j’ai reçu une attention non désirée de la part de personnes beaucoup plus effrayantes que les fans de Jackson – des gens d’organisations terroristes et criminelles », ajoute celui qui a également réalisé le documentaire HBO Three Days Of Terror, qui revient sur l’attentat de Charlie Hebdo.