VIDEO. Jane Fonda raconte ses récentes nuits en prison

CINÉMA L’actrice et militante a été arrêtée quatre fois en autant de semaines lors de la manifestation hebdomadaire pour le climat à Washington

Caroline Madjar

— 

L'actrice Jane Fonda
L'actrice Jane Fonda — Erin Scott/Polaris/Starface

Jane Fonda a passé ses quatre derniers vendredis soirs derrière les barreaux. L’actrice iconique milite pour le climat et participe aux manifestations hebdomadaires qui ont lieu à Washington D.C. Invitée de l’émission The View, la star de Grace & Frankie a détaillé les conditions de détention suite au questionnement de Whoopie Goldberg, qui anime le talk-show.

« Les conditions ne sont pas bonnes pour de vieux os comme moi sur un banc en métal (...) Ils ne m'ont rien laissé prendre (dans la cellule), mais je suis maline : je portais plusieurs couches de vêtements. Je portais un pull qui pouvait être un oreiller et un manteau qui pourrait être mon matelas et ma couverture », a-t-elle expliqué comme le relaye Film-news.

La lutte continue

Par ailleurs, Jane Fonda a rappelé que la lutte contre le réchauffement climatique ne date pas d’aujourd’hui, mais que, malheureusement, rien n’a jamais été fait. Elle encourage tout le monde à rejoindre le mouvement lancé par Greta Thunberg.

« Ça fait 40 ans que les activistes climatiques font ça. Nous écrivons des articles, nous prononçons des discours, nous communiquons les faits au public et aux politiciens américains, nous défilons et nous nous rallions pacifiquement et l’industrie des combustibles fossiles fait de plus en plus pour nous nuire ainsi qu’à notre environnement et à l’avenir de nos jeunes. Nous devons donc nous mobiliser et nous engager dans la désobéissance civile, ce qui veut dire risquer de se faire arrêter, car il faudra de plus en plus de monde dans les rues, exigeant qu'on passe à l'action », ajoute Jane Fonda.