VIDEO. Lena Dunham remercie ceux qu'elle a rencontrés en cure de désintoxication

ADDICTION La créatrice de «Girls» était devenue accro à un anxiolytique

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice et réalisatrice Lena Dunham
L'actrice et réalisatrice Lena Dunham — AdMedia/Starface

Le séjour de Lena Dunham en cure de désintoxication n’a pas été une partie de plaisir, mais l’actrice a apprécié l’aide qu’elle y a trouvée. Après plus d’un an de sobriété, elle a trouvé le courage d’aborder le sujet durant une remise de prix organisée par la Peggy Albrecht Friendly House, l’établissement où elle a été prise en charge.

« J’étais tellement nerveuse que, pour mon premier jour de thérapie, quand on m’a demandé de raconter pourquoi j’étais là, j’ai commencé à leur raconter l’histoire qui justifiait et nécessitait que je sois abrutie par les médicaments », a expliqué la créatrice de Girls, comme le relaye People.

Le droit d’être aimée

« On a réussi à se connecter via le miracle de la rémission. J’ai réussi à me soigner parce que j’ai accepté d’être aimée par un groupe de personnes qui étaient également en train de se remettre et qui m’ont montré que je méritais d’être sauvée et aimée », a continué Lena Dunham.

Lena Dunham souffrait d’une addiction au Klonopin, un anxiolytique à base de Benzodiazépine.