VIDEO. Le projet de loi d’Evan Rachel Wood, sur les violences conjugales, a été validé en Californie

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES L'actrice s'était engagée pour augmenter le délai de prescription des violences conjugales

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Evan Rachel Wood
L'actrice Evan Rachel Wood — AdMedia/Starface

Mission accomplie pour Evan Rachel Wood. L’actrice, qui militait pour faire évoluer la loi sur les violences conjugales, a remporté une énorme victoire quand le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a promulgué le projet de loi Phoenix.

En 2018, la star de Westworld avait révélé son expérience traumatisante de femme battue et violée par son conjoint. Elle confiait alors à People que, lorsqu’elle avait 18 ans, elle s’était retrouvée dans une relation abusive avec un homme qui l’avait « affamée, isolée de mes amis et de ma famille et même attachée au niveau des poignets et des pieds ».

Renaître de ses cendres

La loi Phoenix permet d’élargir le délai de prescription des actes de violence conjugale de trois à cinq ans et impose aux officiers de police de suivre une formation pour apprendre à traiter ce genre d’affaires.

« Il peut vous arriver des choses horribles, mais vous êtes capable de renaître de vos cendres. C’est pour ça que j’appelle cette loi le Phoenix Act. Je pense qu’on peut se remettre d’une tragédie, parfois plus forte qu’on ne l’était avant », avait déclaré la star devant le Congrès.