VIDEO. Le prince Harry et Meghan portent plainte contre un tabloïd britannique

JUSTICE Après plusieurs attaques contre le couple, le « Mail on Sunday » a publié une lettre personnelle de la duchesse de Sussex

20 Minutes avec agences

— 

Le prince Harry et son épouse Meghan, duchesse de Sussex
Le prince Harry et son épouse Meghan, duchesse de Sussex — Starface
  • Le prince Harry avait déjà demandé aux tabloïds d’arrêter de harceler son épouse.
  • Meghan Markle fait régulièrement la Une des tabloïds outre-Manche, certaines à caractère raciste.
  • Kate Middleton avait elle aussi porté plainte contre la presse après la diffusion de photos d’elle topless dans une résidence privée du sud de la France.

Le duc et la duchesse de Sussex ont décidé d’employer la manière forte contre les tabloïds qui les attaquent depuis le début de leur relation. Le Mail on Sunday, édition dominicale du Daily Mail, a publié une lettre personnelle de l’ancienne star de Suits. Meghan Markle, soutenue à 100 % par son mari, a donc porté plainte pour utilisation abusive d’informations privées, violation du droit d’auteur et violation du General Data Protection Regulation, la réglementation sur la protection des données, comme le relaye un communiqué publié sur le compte officiel du couple.

Meghan Markle est la cible de nombreux articles peu flatteurs et souvent à caractère raciste. Son époux a expliqué leur démarche.

« Nous croyons à la liberté de la presse, et aux reportages objectifs et à la véracité. Nous voyons cela comme l’un des piliers de la démocratie et vu l’état actuel du monde – à tous les niveaux – nous avons plus que jamais besoin d’une presse responsable. Malheureusement, ma femme est devenue une des dernières victimes en date des tabloïds, qui mènent des campagnes contre des individus sans prêter attention aux conséquences. Une campagne qui s’est accélérée depuis la dernière année pendant sa grossesse et alors qu’elle élève notre enfant », écrit le petit-fils de la reine d’Angleterre.

L’ombre de Lady Di

« Le contenu de cette lettre privée a été publié de façon illégale, avec l’intention destructrice de vous manipuler, vous les lecteurs. (…) En plus de leur publication illégale de ce document privé, ils vous ont sciemment manipulé en omettant certains paragraphes, en enlevant des phrases précises, et même des mots pour cacher les mensonges qu’ils diffusent depuis des années », a expliqué le père du petit Archie. D’après plusieurs médias, dont la BBC, il s’agit d’une lettre de la duchesse de Sussex à son père, Thomas Markle, ce dernier – ainsi que certains membres de sa famille – s’étant largement épanché contre sa fille et la famille royale dans ce même tabloïd.

Le prince Harry a également fait référence au drame qu’il a vécu à l’âge de 12 ans, lorsque sa mère, la princesse Diana, est décédée dans le tunnel du pont de l’Alma lors d’une course-poursuite avec des paparazzis.

« J’ai perdu ma mère et aujourd’hui je vois ma femme être victime des mêmes forces puissantes. (…) Il y a un coût humain à cette propagande sans fin, en particulier lorsqu’on sait que tout est faux et mal intentionné. Et même si nous continuons à faire face à tout ça, je ne peux pas décrire à quel point c’est douloureux. Car dans notre époque digitale, les inventions de la presse sont relayées comme si c’était la vérité dans le monde entier. (…) J’ai été un témoin silencieux de sa souffrance privée pendant trop longtemps. Rester en retrait et ne rien faire serait le contraire d tout ce en quoi nous croyons », ajoute-t-il.

Un porte-parole du Mail on Sunday a démenti avoir tronqué le courrier de Meghan Markle. Le duc et la duchesse de Sussex ont quant à eux fait savoir que les dédommagements financiers qu’ils recevront à l’issue du procès iront en totalité à des associations de lutte contre le harcèlement.