VIDEO. Leah Remini accuse la Scientologie de lui avoir caché la mort de son père

POLEMIQUE L’actrice accuse la Scientologie de ne pas l'avoir prévenue à temps pour assister à ses funérailles

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Leah Remini aux Emmy Awards 2019
L'actrice Leah Remini aux Emmy Awards 2019 — AdMedia/Starface

Leah Remini accuse l'Eglise de Scientologie de lui avoir caché le décès de son père. En effet, l’actrice de la série Un gars du Queens n’a appris la nouvelle que plusieurs semaines après, l’empêchant de fait d’assister aux funérailles.

Leah Remini est parvenue à quitter la Scientologie en 2013 avant d’en devenir l’une des plus farouche critique, quand son père en est resté membre.

Aussi a-t-elle exprimé sa colère et son chagrin dans un long post Instagram publié.

View this post on Instagram

On Friday, I received a message from my sister Nicole, who had been contacted by a stranger passing on his condolences for the passing of our father, George Anthony Remini. We had no idea that he had died a month ago. We weren’t aware that he had been sick leading up to his death. A funeral came and went and none of us knew anything about it. We were not able to say goodbye. He was not able to redeem himself, to ask for forgiveness for his failures and hurts, to become a better man to those of us who couldn’t help but love him. If you read my book, you’ll know my father and I had a difficult relationship, but I always forgave him with a daughter’s painfully endless love and hope. Regardless of his neglect and abuse, I had hoped to one day have some closure. I hoped for him to acknowledge who he had been and what he had done to us as his children. That alone would have been healing in its own way. We never got that, yet I can’t help but grieve. I am angry at myself for crying for someone who didn’t ever cry for me. I am angry that I still wanted this man’s love, I’m angry that the last chapter in our relationship was dictated by Scientology. Scientology took my dad in as a pawn against me and likely robbed him of any last ounce of heart that might have been left in him. I’m angry that Scientology found his personal weak spots and got him on board not with their beliefs but with their smear campaign against me. That was his last presence in my life. Knowing my father, after taking the offer from Scientology to betray me, he wouldn’t have thought that he could ever come back from that in our relationship. If he thought that, though, he would have been wrong. I would have forgiven him as I always did. The little girls inside of my sisters and me will never forgive Scientology for taking away our last chance to have the one thing we always wanted from our father... And that was for him to say “I’m sorry and I loved you.”

A post shared by Leah Remini (@leahremini) on

« Nous n’avions aucune idée qu’il était mort le mois dernier. On ne savait même pas qu’il était malade. Les funérailles ont eu lieu mais aucun d’entre nous n’était au courant. On n’a pas pu lui dire au revoir », a-t-elle écrit.

En guerre contre la Scientologie

« Je suis en colère que le dernier chapitre de notre relation ait été dicté par la Scientologie. La Scientologie a pris mon père et lui a volé ce qu’il lui restait de cœur. Je suis en colère que la Scientologie ait trouvé ses points faibles et ait réussi à faire qu’il les rejoigne, dans leurs croyances et aussi dans leur campagne contre moi. Ça a été sa dernière présence dans ma vie. La petite fille qui est encore en moi ne pardonnera jamais à la Scientologie, tout comme mes sœurs », a continué Leah Remini.

Le combat de Leah Remini contre l’Eglise de Scientologie s’est concrétisé avec une série documentaire entamée en 2016 et terminée cet été, intitulée Leah Remini: Scientology and the Aftermath.

Droit de réponse de l’Association Spirituelle de l’Eglise de Scientologie d’Ile-de-France :

« Leah Remini accuse l’Eglise de Scientologie de lui avoir caché le décès de son père… l’empêchant de fait d’assister aux funérailles ». Or, il s’avère que le père de Leah Remini n’a jamais été membre de l’Eglise de Scientology, ce qu’a déclaré l’Eglise de Scientology dans un communiqué adressé aux médias :

« Leah Remini accuse tout le monde sauf elle d’avoir détruit ses relations. C’est le sommet de l’hypocrisie. Elle n’avait plus de contact avec son père, qui n’a jamais été membre de cette religion, depuis des années et ose à présent utiliser son décès pour attirer l’attention des tabloïds. La haine la consume. Elle a encouragé des centaines de menaces de violence et même de mort. Elle a du sang sur les mains ».

D’autre part, votre article mentionne :

« Leah Remini est parvenue à quitter la Scientologie en 2013 »

En réalité, Leah Remini n’a pas rompu avec l’Eglise de Scientology, mais elle a bel et bien été expulsée en 2013 pour conduite contraire à l’éthique de l’Eglise. Elle en a fait une sortie très médiatisée, donnant de nombreuses interviews haineuses et intolérantes envers son ancienne église. Toutes les preuves, vidéos, déclarations sous serment des amis de Leah Remini et ses propres déclarations reconnaissant qu’elle avait menti sont disponibles sur le site www.leahreminiaftermath.com

Martine Rhein, Responsable des relations publiques de l’Eglise de Scientologie en France.