Scandale des admissions : L’actrice Felicity Huffman condamnée à 14 jours de prison

ETATS-UNIS L'actrice avait plaidé coupable d'avoir versé des pots-de-vin pour faciliter l’entrée de sa fille à l'université

P.B.

— 

L'actrice Felicity Huffman et son mari  William H. Macy à leur arrivée au tribunal de Boston le 13 septembre 2019.
L'actrice Felicity Huffman et son mari William H. Macy à leur arrivée au tribunal de Boston le 13 septembre 2019. — Elise Amendola/AP/SIPA

Felicity Huffman n’échappe finalement pas à la prison. L’actrice américaine, qui avait plaidé coupable d’avoir versé des pots-de-vin pour faciliter l’entrée de sa fille à l’université, a été condamnée à 14 jours de prison ferme par un juge de Boston, vendredi. Le procureur, qui avait d’abord requis quatre mois de détention, avait ensuite réduit sa réquisition à un mois.

L’actrice célèbre pour son rôle de Lynette dans Desperate Housewives devra également payer une amende de 30.000 dollars et effectuer 250 heures de travaux d’intérêt général, assorties d’une mise à l’épreuve d’un an.

Avant le verdict, Felicity Huffman s’est adressée au juge : « J’ai profondément honte de ce que j’ai fait. J’étais face à un choix et j’ai fait le mauvais. » Elle a présenté ses excuses à la cour, à sa fille et à son mari, l’acteur William H. Macy – qui, semble-t-il, n’étaient pas au courant de la combine. Le juge a, pour sa part, estimé « qu’essayer d’être une bonne mère n’excuse pas [son action]. Ce n’était pas un acte impulsif, elle savait que c’était de la fraude. »

Lori Loughlin risque gros

Si la peine est plutôt clémente, c’est parce que l’actrice avait plaidé coupable – un point central du système judiciaire américain. Et dans le scandale des admissions universitaires dans lequel plus de 30 riches parents ont été inculpés pour corruption, Huffman était simplement accusée d’avoir versé 15.000 dollars pour falsifier la note de sa fille au SAT, l’examen national de placement universitaire. A l’autre extrême, l’actrice Lori Loughlin et son mari Mossimo Giannulli sont accusés d’avoir versé 500.000 dollars de pots-de-vin à l’université USC pour l’admission de leurs deux filles. Le couple a également été inculpé pour blanchiment d’argent et risque au maximum de 40 ans de prison. Alors qu’ils refusent pour l’instant de plaider coupable, l’affaire est partie pour aller jusqu’au procès.