VIDEO. Etats-Unis : 300 hommes dansent pour défendre le Prince George, moqué pour sa passion pour le ballet

#BALLETPOURTOUS Les danseurs se sont rassemblés à Time Square devant les studios d’ABC pour répondre aux railleries de la coprésentatrice de l’émission « Good Morning America » Lara Spencer

S.A et L. A M

— 

Le Prince George assiste à la King’s Cup Regatta à Cowes, sur l’île de Wight, le 8 août 2019.
Le Prince George assiste à la King’s Cup Regatta à Cowes, sur l’île de Wight, le 8 août 2019. — REX/SIPA

Le Prince George sera-t-il un futur « rat de l’Opéra » ? C’est en tout cas son souhait, selon les dires de son père le Prince William. Le petit garçon de 6 ans voue une passion à la danse classique et ses cours de ballet.

Un amour raillé par la coprésentatrice de l’émission Good Morning America sur ABC Lara Spencer. « Le Prince William dit que George adore le ballet. J’ai un truc à te dire, William… On verra combien de temps ça durera », a-t-elle lâché à l’antenne. Des propos discriminatoires qui ont été vivement critiqués par les téléspectateurs de la chaîne et navré des danseurs professionnels dans le monde entier.

« Elle apprend au monde qu’il est normal de se moquer des garçons parce qu’ils dansent et c’est vraiment triste. Pensez simplement aux jeunes garçons qui ont peut-être vu ça et qui pourraient abandonner leur passion par sa faute. Ça me rend furieux », a répondu sur Instagram le chorégraphe Brian Friedman, qui travaille avec la chanteuse Britney Spears.

#Boysdancetoo

Ainsi, 300 danseurs se sont unis et rassemblés lundi 26 août à Time Square à New York devant les locaux d’ABC pour un « flash mob » [une mobilisation éclair] de danse pour défendre le futur héritier de la couronne britannique, à la demande du danseur Alex D. Wong. « Je suis fier et bouleversé par le soutien de la communauté des danseurs (…) J’ai failli ne pas commencer la danse quand j’étais petit – je n’arrêtais pas de dire que » la danse c’est pour les filles « Il a fallu deux ans à mes parents pour me convaincre d’en faire et je suis heureux de l’avoir fait », s’est ému le chorégraphe américain.

« J’espère que la prochaine génération de garçons n’aura pas à affronter le même type de discrimination que beaucoup d’entre nous ont dû affronter – nous ne l’accepterons pas ! », a-t-il ajouté. De nombreuses personnes étaient également présentes pour dénoncer les critiques et harcèlements subis par les garçons avec des pancartes #boysdancetoo (les garçons dansent aussi).

Face à l’ampleur de la polémique, Lara Spencer a présenté ses excuses sur le plateau de son émission. « Le commentaire que j’ai fait sur la danse était déplacé, c’était stupide et je suis profondément désolée. J’ai parlé à plusieurs membres de cette communauté ces derniers jours. J’ai écouté et j’ai compris qu’il fallait du courage pour poursuivre une carrière dans la danse quand on est un jeune garçon ».