Faye Dunaway poursuivie en justice par un ex-assistant personnel qui l'accuse de propos méprisants

PEOPLE Michael Rocha, qui a travaillé au service de Faye Dunaway entre avril et juin, a été licencié après avoir déploré l'attitude de la comédienne à son égard

F.R.

— 

Faye Dunaway au Festival de Berlin, en février 2019.
Faye Dunaway au Festival de Berlin, en février 2019. — People Picture/Jens Hartmann/REX/Shutterstock/SIPA

Il porte plainte contre Faye Dunaway. Embauché début avril au service de l’actrice, Michael Rocha s’occupait de faire ses courses, de l’aider à prendre ses médicaments, de gérer son emploi du temps et de la conduire aux répétitions de la pièce Tea at Five. Mais l’expérience a tourné court puisqu’il a été licencié début juin, deux semaines après s’être plaint de l’attitude méprisante de la comédienne à son égard.

Michael Rocha va porter l’affaire en justice, a révélé jeudi le site Page Six, qui a eu accès à la plainte. Il avance avoir été la cible de « remarques humiliantes fréquentes et incessantes » de la part de Faye Dunaway. Alors qu’il est ouvertement homosexuel, cette dernière aurait fait référence à son orientation sexuelle afin de « le rabaisser et de l’humilier au travail ».

Le 2 mai, l’actrice aurait qualifié Michael Rocha et d’autres salariés de « petites gens gays » («little gay people »). Au cours du même mois, elle se serait adressée à son assistant en l’appelant « petit gars homosexuel » («a little homosexual boy »). Des propos dont un enregistrement prouverait qu’ils ont bien été tenus, précise Page Six. C’est d’ailleurs fort de cet élément que Michael Rocha dit avoir rencontré le directeur général et le conseiller juridique de la pièce pour leur faire part de son désarroi. Deux semaines plus tard, le 12 juin, il aurait été licencié au motif que Faye Dunaway ne se sentait « plus suffisamment à l’aise » pour travailler avec lui.

Faye Dunaway licenciée après une gifle

Il n’est pas le seul à avoir eu maille à partir avec la comédienne. Le 10 juillet, une répétition à Boston a été interrompue car Faye Dunaway aurait giflé et jeté divers objets à la personne s’occupant de lui mettre sa perruque. La représentation qui devait avoir lieu le soir même a été annulée et l’actrice s’en serait alors pris verbalement à la production. En raison de cet incident, Faye Dunaway a été licenciée.

Les producteurs se sont mis en quête d’une nouvelle actrice pour incarner l’unique rôle de la pièce Tea at Five, celui de Katharine Hepburn, que les deux actes nous présentent à deux périodes de sa vie, en 1938 et 1983.