VIDEO. Emily Ratajkowski rejoint le mouvement #FreeTheArmpitHair

FEMINISME La star a expliqué pourquoi s’épiler ou non est une façon pour les femmes « d’exercer leur capacité de choisir »

20 Minutes avec agences
— 
La mannequin et activiste Emily Ratajkowski
La mannequin et activiste Emily Ratajkowski — Zuma / Starface

Emily Ratajkowski a publié une photo d’elle les aisselles non épilées. Un acte féministe déjà relayé depuis quelque temps sur la Toile sous le hashtag « Free the armpit hair » (libérez les poils des aisselles, en français).

Mais Emily Ratajkowski a ajouté à sa photo un texte expliquant que cela va bien au-delà d’un choix esthétique. Le magazine Harper’s Bazaar lui a donné la parole.

La liberté de choix

« En général, j’ai tendance à aimer me raser, mais parfois, laisser ma pilosité se développer est ce qui me rend sexy. Et il n’y a pas de bonne réponse, pas de choix qui me rend plus ou moins féministe, voire même une "mauvaise féministe", comme le dit (l’écrivaine et professeure) Roxane Gay. Tant que la décision reste mon choix, alors c’est le bon choix. En fin de compte, l’identité et la sexualité d’une personne appartiennent à cette personne et à personne d’autre », explique-t-elle.

L’actrice a développé plus en amont son propos en revenant sur ses clichés sexy qui font dire à certains qu’elle n’est pas féministe. « Culturellement, nous avons peur des femmes en général, mais aussi plus spécifiquement du pouvoir inné que possède la sexualité féminine. Une femme devient trop puissante et donc menaçante lorsqu’elle prend de la force en célébrant son sexe. Donc, on continue de la couvrir de honte. On continue à dire qu’une femme perd quelque chose lorsqu’elle affiche ou célèbre sa sexualité », a ajouté Emily Ratajkowski.