VIDEO. Les héritiers d'Aretha Franklin n'arrivent pas à se mettre d'accord

MUSIQUE La justice a demandé à un graphologue de vérifier l'authenticité de ses testaments manuscrits

20 Minutes avec agences

— 

La Reine de la Soul, Aretha Franklin
La Reine de la Soul, Aretha Franklin — Imago / Panoramic / Starface

Un an après le décès d’Aretha Franklin, trois de ses fils se déchirent autour de son héritage. Une juge d’Okland a accepté de nommer un graphologue pour authentifier les testaments.

Aretha Franklin, décédée en août 2018, a laissé trois testaments manuscrits, difficiles à déchiffrer, raturés et surchargés. Deux ont été rédigés en 2010 et un en 2014. Ils diffèrent sur le rôle de ses fils, dont un conteste la décision de confier à la nièce d’Aretha Franklin, Sabrina Owens, la gestion de l’héritage, estimée à 80 millions de dollars.

La juge dit « oui » à l’expert graphologue proposé par Kecalf Franklin

Le plus jeune des fils, Kecalf Franklin, affirme que le dernier testament lui confie des responsabilités et réclame l’expertise d’un graphologue qu’il a choisi. Une juge d’Oakland a donné son accord, comme le relaye Detroit Free Press. Mais les autres fils peuvent aussi avoir recours à leurs propres experts.

La succession a pour l’instant été confiée au tribunal après que la procédure a révélé notamment que Sabrina Owens avait vendu le film Amazing Grace, contre la volonté d’Aretha Franklin.