VIDEO. Sheryl Crow ne défend pas Michael Jackson contre les accusations d’abus

LEAVING NEVERLAND La chanteuse a été choriste du Roi de la pop pendant la tournée Bad à laquelle a participé James Safechuck

20 Minutes avec agences
— 
La chanteuse Sheryl Crow
La chanteuse Sheryl Crow — Matrix Media / Starface

Que sait exactement Sheryl Crow sur les accusations d’abus sexuel sur mineur portées par James Safechuck contre Michael Jackson ? L’interprète d’All I Wanna Do les a en tout cas bien connus tous les deux, puisqu’elle était choriste sur le Bad Tour du Roi de la pop entre 1987 et 1989. James Safechuck, le même qui, dans le documentaire Leaving Neverland, accuse l’interprète de Beat It de l’avoir agressé sexuellement, était aussi du voyage.

« J’ai allumé CNN le matin, après la diffusion de la première partie (de Leaving Neverland), et ils montraient des vidéos du jeune homme qui était sur la tournée de Jackson avec nous et… C’est comme un décès dans une famille, vous voyez ? C’est triste. (James Safechuck) était un chouette gosse tout le temps qu’il était avec nous – ce qui a été la meilleure moitié d’une tournée de 18 mois. Mais je me suis toujours demandé, "Que font ses parents ?" », a-t-elle tout d’abord expliqué au Guardian.

Tous coupables

Le témoignage de Sheryl Crow semble plaider pour la culpabilité du chanteur, comme celle de son entourage, mais reste évasive.

« Je pense qu’il y avait beaucoup d’exceptions faites… Je veux dire, (Michael Jackson) ne l’avait pas vraiment prévu, mais ça faisait partie de son aura – le fait d’être presque intouchable et une sorte d’alien. Et, oui, je suis triste et j’en veux à beaucoup de gens. J’ai l’impression qu’il y avait un grand réseau de personnes qui ont permis que tout ça arrive. C’est juste tragique », a ajouté Sheryl Crow.