VIDEO. Justin Bieber et Ava Duvernay taclent Donald Trump sur ASAP Rocky

PEOPLE Le président américain a promis d'intervenir directement pour faire libérer le rappeur

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur Justin Bieber sur la scène du British Summertime Festival à Londres en 2017
Le chanteur Justin Bieber sur la scène du British Summertime Festival à Londres en 2017 — Martin Harris/CP/Starface

Justin Bieber a profité de l’intervention de Donald Trump sur l'affaire ASAP Rocky pour envoyer un tacle au président américain. Alors que le locataire de la Maison Blanche a promis qu’il allait tout faire pour aider à la libération du rappeur (toujours emprisonné après une bagarre en marge d’un festival en Suède), l’interprète de Baby lui a rappelé qu’il devrait plutôt se concentrer sur le travail qu’il reste à faire chez lui.

« Je veux que mon ami sorte de prison. Mais tant que vous y êtes,@realDonaldTrump, vous ne voulez pas faire sortir ces gamins qui sont dans des cages ? », a-t-il tweeté en référence aux arrestations massives d'enfants migrants séparés de leurs familles à la frontière avec le Mexique.

Hypocrisie

Justin Bieber n’est pas le seul à avoir interpellé le président américain, puisque la réalisatrice, productrice et activiste Ava Duvernay s’est elle aussi fendue d’un message.

« Jusqu’à ce que vous régliez le manque de dignité humaine et les problèmes sanitaires à la frontière, que vous vous occupiez de Porto Rico, que vous empêchiez vos zombies de hurler des slogans de suprémacistes blancs, que vous vous excusiez pour certaines déclarations, que vous vous engagiez pour la diversité au sein de votre gouvernement et que vous viriez votre fille, personne s’intéressera à votre fausse inquiétude », a-t-elle écrit.

ASAP Rocky, quant à lui, est toujours en prison, le porte-parole du chef du gouvernement suédois ayant rappelé « l’indépendance totale du système judiciaire suédois, de ses procureurs et de ses tribunaux » et assuré que le gouvernement ne tenterait pas d’influencer la procédure.