Nue en une de «Elle»: «On ne peut que saluer l’acte de Laetitia Casta qui revendique son corps et sa liberté»

INTERVIEW Marie-Christine Lipani, spécialiste de la question de la place des femmes au sein des médias décrypte l’utilisation du corps féminin dans la presse

Propos recueillis par Océane Sinicropi

— 

Laetitia Casta à Rome le 5 avril 2019
Laetitia Casta à Rome le 5 avril 2019 — Pierpaolo Scavuzzo/AGF/SIPA
  • La nouvelle une du magazine Elle affiche l'actrice et mannequin Laetitia Casta entièrement nue sur un rocher.
  • La nudité dans la presse est-elle un outil de revendication ou bien une simple stratégie marketing ?
  • Marie-Christine Lipani, maître de conférence et spécialiste de la question de la place des femmes au sein des médias répond

L’actrice et mannequin Laetitia Casta s’affiche totalement nue sur la couverture du nouveau numéro du magazine Elle qui sort en kiosque ce vendredi. Spécialiste de la question de la place des femmes au sein des instances de gouvernance des médias, Marie-Christine Lipani décrypte l’utilisation du corps des femmes dans la presse.

Comment concevez-vous l’utilisation du corps féminin dans l’espace médiatique ?

Que la presse utilise ce procédé pour attirer l’attention, en termes de marketing, ce n’est pas nouveau. C’est un “non-évènement”. La presse est une industrie qui a des difficultés, qui a besoin de stratégies différentes pour attirer le lecteur et l’audience. Ça n’enlève rien à l’authenticité des contenus. Aujourd’hui, ils sont obligés de faire un peu de buzz pour exister. Donc oui, mettre à la une d’un magazine féminin des photos dénudées d’une actrice a du potentiel au terme d’audience. Et alors ? Le combat des femmes est encore loin d’être gagné. Si Bruce Willis ou Brad Pitt posaient nus, est-ce qu’on le revendiquerait ? La liberté des femmes est totale, elles font ce qu’elles veulent.

Pour l’actrice Laetitia Casta, poser nue est un acte de rébellion contre l’esprit puritain qui peut parfois gouverner la société actuelle, qu’en pensez-vous ?

On ne peut que saluer l’acte de Laetitia Casta qui revendique son corps et sa liberté. Après tout, elle accepte de paraître en couverture, nue, pour le magazine Elle mais c’est aussi le choix de ce dernier d’utiliser ce moyen-là pour revendiquer, peut-être aussi, la liberté d’être des femmes. Mettre en avant une femme libre par le biais de photos artistiques est tout à fait légitime même si oui, c’est aussi une stratégie médiatique. Après, je ne dis pas qu’il faut instrumentaliser le corps des femmes, mais si le corps est utilisé comme un moyen pour revendiquer la liberté des femmes, alors c’est tout à fait défendable. La liberté des femmes sera totale le jour où ce genre d’acte sera un non-évènement. Après tout, il y a de la nudité partout, dans l’art, les séries, au cinéma… Alors pourquoi pas dans la presse ?

Depuis quelques années, la lutte engagée pour la liberté des femmes est sur le devant de la scène avec des mouvements comme #metoo ou #balancetonporc, où en est-on aujourd’hui ?

Pour les femmes, les combats ne sont pas définitivement gagnés, notamment autour de la morale, du bien, du mal, de la nudité qui peut encore faire débat. Il y a encore tellement de violence faites à l’encontre des femmes, et cela, malgré les promesses du gouvernement, sans parler du monde de l’entreprise où préexiste un sexiste ambiant. Aujourd’hui gouverne une police de la pensée, où tout acte est interprété, détaillé, reformulé… Donc malgré tous ces nouveaux mouvements, la société reste encore très misogyne et bien-pensante.