VIDEO. Agoraphobe, Robbie Williams n’est pas sorti de chez lui pendant trois ans

PEOPLE Le chanteur a dû refuser de nombreuses offres, dont une à plus de 15 millions d'euros

20 Minutes avec agences

— 

Les époux Ayda Field et Robbie Williams à Londres
Les époux Ayda Field et Robbie Williams à Londres — Matrix Media / Starface

Des périodes sombres, Robbie Williams en a connu, notamment l’anxiété qui l’a tenaillé après avoir sombré dans l'alcool et la drogue. Parmi ses peurs, celle de la foule. Son agoraphobie était si intense qu’il n’est pas sorti de chez lui pendant trois ans.

Durant cette période très difficile qui a couru de 2006 à 2009, le chanteur pensait ne jamais pouvoir à nouveau chanter devant son public.

En plus de ça, Robbie Williams a été contraint de refuser des propositions plus qu’alléchantes, tout simplement parce qu’il ne se sentait pas capable de sortir de chez lui. « Ma carrière avait pris une direction catastrophique. J’étais sur Mars et j’avais besoin d’un peu de temps pour retrouver mon équilibre et retrouver mes esprits », a expliqué l’ancien chanteur de Take That au Sun.

Réapprendre à marcher

« Mon corps comme mon esprit me disaient que je ne pouvais aller nulle part, que je ne pouvais rien faire, a continué Robbie Williams. On m’a dit de simplement attendre – alors je me suis littéralement assis et j’ai juste attendu. »

A l’époque, le chanteur a même décliné un contrat de plus de 15 millions d’euros pour remplacer Simon Cowell dans le jury d’American Idol.

S’il est parvenu à remonter la pente, c’est grâce à la reformation de Take That. « Si ça n’avait pas été pour rejoindre Take That, je ne sais pas si je serais revenu tout court, a affirmé Robbie Williams. Ça n’a pas été un processus facile, c’était comme réapprendre à marcher après un accident de voiture. »