Accusé de «pornographie infantile» et de «détournement de mineur», R. Kelly a été arrêté à Chicago

JUSTICE Treize chefs d’accusation ont été retenus par les procureurs fédéraux à l’encontre du chanteur qui pourrait rester en prison dans l'attente de son procès

Clio Weickert

— 

Le chanteur R. Kelly.
Le chanteur R. Kelly. — E. Jason Wambsgans/AP/SIPA

Le chanteur américain de RnB R. Kelly, déjà accusé de multiples agressions sexuelles, a été arrêté jeudi sur des accusations de « pornographie infantile » et « détournement de mineur », a affirmé le New York Times. Le chanteur et producteur de RnB et de soul, Robert Kelly de son vrai nom, a été arrêté par la police fédérale à Chicago jeudi soir, selon le quotidien. Cette série de nouveaux chefs d'inculpation pourrait lui valoir un maintien en détention dans l'attente de son procès

Agressions sexuelles et détournement de mineures

Treize chefs d’accusation ont été retenus par les procureurs fédéraux à l’encontre du chanteur, incluant notamment les accusations de détournement de mineur et d’entrave à la justice, toujours selon le New York Times.

Le chanteur, âgé de 52 ans, fait l’objet d’accusations répétées d’agressions sexuelles et détournements de mineures depuis plus de deux décennies, mais a maintenu une base de fans solide et continué de se produire en concerts. Il avait été acquitté il y a une dizaine d’années dans un procès de pornographie juvénile.

Passible d’une peine jusqu’à trente ans de prison

Avant d’être à nouveau arrêté jeudi, Kelly avait été libéré sous caution dans une affaire à Chicago où il doit répondre de 11 chefs d’accusation, dont cinq d’agressions sexuelles avec circonstances aggravantes. Chacune d’entre elles est passible d’une peine comprise entre six et trente ans de prison.

Dans une interview en mars, Kelly a nié avec véhémence les accusations dont il fait l’objet, déclarant qu’il « se battait » pour sa vie. « Je n’ai pas fait ce genre de choses. Ce n’est pas moi », a déclaré Kelly à CBS News.