VIDEO. R. Kelly demande à la justice d'interdire à son ex-femme de parler de leur mariage

ACCORD Mais Andrea Kelly ne compte pas se laisser faire

20 Minutes avec agences

— 

Le chanteur R. Kelly à Las Vegas
Le chanteur R. Kelly à Las Vegas — MJT/AdMedia/Starface

R. Kelly a déposé une plainte contre son ex-femme, Andrea Kelly, l’accusant d’avoir violé les termes de leur accord de divorce. Dans cet accord, signé en 2009, les ex-époux se sont engagés à ne pas divulguer « tout détail sur leur vie privée, leurs activités, leurs relations avec d’autres, le mariage ou les circonstances entourant sa dissolution ».

Or, depuis que le scandale a éclaté autour du chanteur, la mère de ses enfants n’hésite pas à évoquer leur relation dans la presse et lors de son émission Growing Up Hip Hop.

D’autant qu’Andrea Kelly a plus d’un argument à opposer pour se défendre face à l’artiste en disgrâce.

Tel est pris qui croyait prendre

D’après l’avocate d’Andrea Kelly, Alison Motta, qui a fait parvenir un communiqué à TMZ, la plainte du chanteur est irrecevable. En effet, R. Kelly aurait bafoué l’accord de divorce en premier en 2012.

« Robert n’a pas respecté les termes de l’accord pendant des années, et a même sorti un livre, Soulacoaster, qui détaille leur mariage et leur divorce, a écrit l’avocate. Il a donc abandonné l’accord et l’utilise maintenant pour la punir et l’empêcher de faire valoir ses droits au tribunal afin qu’elle ne puisse pas le forcer à respecter ses obligations. Il ne peut plus la contraindre physiquement, alors il utilise d’autres méthodes qu’il peut appliquer de loin. »