VIDEO. Kate Mara a vécu un accouchement très difficile

PEOPLE L'actrice de «House of Cards» a subi de nombreuses complications

20 Minutes avec agences

— 

L'actrice Kate Mara à Paris
L'actrice Kate Mara à Paris — Federico Pestellini/Panoramic/Starface

Kate Mara avait choisi d’accoucher chez elle de façon naturelle pour son premier enfant. Las, de nombreuses complications l’en ont empêché, à commencer par une maladie du foie, la cholestase obstétrique, qui a nécessité que l'accouchement soit déclenché un mois avant la date prévue, comme elle l’a expliqué lors du podcast du Dr Berlin, Informed Pregnancy, cité par People. Après avoir passé trois jours en salle de travail, l’actrice a dû être emmenée en salle d’opération pour y subir une césarienne d’urgence, à cause d’une fièvre trop importante.

« Je suis restée calme pendant la majeure partie de ces trois jours, mais juste avant de partir pour la césarienne, j’ai senti la déception et la peur de ne pas pouvoir vivre mon accouchement comme je le voulais. J’avais si peur de la césarienne, de cette opération, j’étais réellement terrifiée de ce que cela voulait dire et de ce qui arriverait, et la fatigue en a rajouté, je pense. J’étais juste super triste, je me souviens de ce moment très clairement, parce que je me suis effondrée en larmes tellement j’avais peur », a partagé l’actrice

De Charybde en Scylla

Cependant, si sa fille est née en bonne santé, les ennuis ne se sont pas arrêtés là pour Kate Mara : elle a ensuite dû être transfusée en urgence, car elle avait perdu trop de sang durant l’opération, et était tellement affaiblie par les antidouleurs qu’elle n’a même pas pu tenir sa fille dans ses bras.

« Je me demandais quand est-ce que j’allais arrêter de trembler. J’ai pensé que mes dents allaient tomber, tellement je serrais la mâchoire à cause des tremblements, puis je me suis rendu compte que je ne pouvais pas la tenir parce que je ne pouvais pas bouger. Mes bras étaient bloqués. Mon mari l’a amenée à moi et il l’a tenue sur ma poitrine, et c’était génial, mais ça ne ressemblait à rien de ce que j’avais imaginé. Je pouvais à peine garder les yeux ouverts pour la regarder », a-t-elle ajouté.