VIDEO. Un homme a été arrêté sur le tournage de «Bond 25» pour voyeurisme

PEOPLE L'homme avait caché des caméras dans les toilettes pour femmes

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur Daniel Craig à l'avant-première de Spectre au Mexique
L'acteur Daniel Craig à l'avant-première de Spectre au Mexique — Starface

Le tournage de Bond 25 ne serait-il qu’une suite de couacs et de problèmes inattendus ? Pas une semaine ne passe sans entendre parler du tournage du nouveau volet des aventures de James Bond, et pas en bien. Cette fois-ci, c’est pour une raison surprenante : un homme, accusé d’avoir caché une caméra dans les toilettes des femmes des studios Pinewood, où est tourné le film d’espionnage, a été interpellé par la police et inculpé pour voyeurisme. On ignore si l’homme en question, un certain Peter Hartley, est lié à la production ou aux studios eux-mêmes.

« Nous prenons cette affaire très au sérieux. Nous avons prévenu la police et la soutenons dans son enquête », ont indiqué les responsables de Pinewood au quotidien britannique The Independent.

L’espion qui galérait

Depuis le début, le tournage de ce nouveau volet des aventures de l’espion britannique accumule les problèmes. D’abord, il a fallu faire face au départ du réalisateur, Danny Boyle, mécontent de la direction que prenait le scénario. Alors que le tournage avait enfin démarré, c’est une blessure à la cheville de l’interprète de Bond en personne, Daniel Craig, qui a retardé la production le mois dernier. Puis une « explosion contrôlée » lors d’une cascade qui a blessé légèrement un membre de l'équipe.

Plus récemment, plusieurs sources ont affirmé que les retards dans le planning avaient empêché les deux stars du film, Daniel Craig et Rami Malek (qui joue le méchant), de tourner ensemble et qu’il allait falloir réorganiser tout le tournage. Sans parler des rumeurs d’addiction aux jeux vidéo du nouveau réalisateur, Cary Fukunaga, qu’il a dû démentir officiellement.

De quoi angoisser les fans de 007, qui se demandent si ce film sera un jour terminé…