Cyril de «Koh-Lanta» répond avec humour aux attaques homophobes

PEOPLE Le candidat « a évacué » les insultes en « tirant la chasse »

C.W.

— 

Cyril de «Koh-Lanta».
Cyril de «Koh-Lanta». — PHILIPPE LE ROUX / ALP / TF1

Et bim ! Victime d’attaques homophobes sur les réseaux sociaux, Cyril, un candidat de la saison actuelle de Koh-Lanta, a décidé de répondre avec humour (et brio) à ses détracteurs, rapporte le site de Têtu. Spoiler : l’aventurier « a évacué » les insultes en « tirant la chasse »

Pour cela, l’aventurier a détourné un post Instagram de son amie Cindy (de Koh-Lanta aussi), qui la semaine dernière, annonçait attendre un bébé. On la découvrait en arrière-plan au-dessus d’une cuvette de toilettes, derrière son compagnon. « Cette fois-ci, ce n’est pas une gueule de bois… mais bien la fin de 3-4 mois de nausées.
Bien heureuse de vous annoncer en ce jour de fête des mères qu’en octobre un solide gaillard ou belle poulette viendra combler notre vie. Et pour reprendre les mots d’une personne que j’admire "c’est le plus joli totem de la vie, une immunité pour l’éternité" », écrivait-elle en légende.

« L’enfer c’est les autres »

Pour répondre à ses détracteurs, Cyril a repris la même configuration (compagnon de Cindy compris), mais a modifié un poil la légende de la photo : « Cette fois-ci ce n’est pas une gueule de bois… Mais bien la fin de 3-4 jours de nausées. Bien heureux de vous annoncer que j’ai lu tous vos messages de haines avec attention ainsi que les messages homophobes qui n’attendaient que ça pour sortir du bois et que j’ai évacué vos remarques en tirant la chasse… Et pour reprendre les mots d’une personne que j’admire "L’enfer c’est les autres" ».

Dans un autre post Instagram, Cyril s’est de nouveau confié sur les insultes dont il était victime : « Je savais qu’en participant à Koh-Lanta et en exposant qui j’étais, je serai confronté à tous types de messages… Mais les haineux sont tellement minimes face aux innombrables messages d’amours que je reçois… ! Pourtant je ne peux les passer sous silence sous peine de les banaliser… Je ne cherche pas à être un porte-parole mais traitez-moi d’hypocrite et de faux-cul si vous voulez mais d’homo…. Ça n’est pas une insulte, ni même un jugement… C’est une part de qui je suis que j’ai bien voulu partager avec le public… Sur ce vive les licornes ! Et moi j’ai toujours été heureux, avec Koh-Lanta je réalise un rêve et rien ni personne ne pourra le ternir… ! »