Un parc d’attractions propose de faire «revivre» l’accident de Lady Diana

POLEMIQUE Ce parc d’attractions situé aux Etats-Unis créé la polémique en proposant une animation autour de l’accident mortel de Lady Diana

20 Minutes avec agences

— 

L'attraction retrace la course-poursuite entre la princesse et les paparazzis
L'attraction retrace la course-poursuite entre la princesse et les paparazzis — Pamela PRICE / AFP

Sa seule défense face aux critiques est d’annoncer avoir élaboré cette attraction « avec beaucoup de professionnalisme ». Robin Turner est l’un des principaux investisseurs de ce nouveau parc d’attractions The National Enquirer Live situé dans la petite ville de Pigeon Forge dans le Tenessee. Il a ouvert ses portes vendredi et suscite déjà des polémiques.

Avec pour thème le journal people américain The National Enquirer, ce musée qui se veut « immersif », propose de faire revivre à ses visiteurs des événements qui ont fait la une.. Résultat : des attractions de très mauvais goût autour de l’assassinat de la femme d'OJ Simpson ou le moment où Michael Jackson suspend son bébé par-dessus le balcon de sa chambre d’hôtel.

Un « divertissement » macabre

Mais l’attraction qui choque le plus évoque l’accident de voiture mortel de Lady Diana  le 31 Août 1997. Articulée autour d’une animation en 3D, elle invite les spectateurs à revivre la course-poursuite entre la Princesse et les paparazzis, de sa sortie de l’hôtel Ritz au Pont de l’Alma.

Robin Turner s’explique : « Il n’y a pas de sang. Il n’y a rien de tout ça. Vous voyez l’accident de voiture à travers l’animation d’un ordinateur ». L’investisseur prône même la découverte de la capitale française grâce à ce « divertissement » macabre, qui coûte une vingtaine de dollars (18 euros).

Enfin, paroxysme du mauvais goût, les visiteurs doivent voter à la fin du tour pour savoir si la famille royale était impliquée dans cet accident mais aussi, si la Princesse était enceinte. Pour Buckingham Palace, c’est no comment.