«Les Marseillais»: «Ça ne nous dérange pas de partager ma grossesse avec les gens à la télé», explique Carla

JARDIN D'ENFANTS Cette semaine, Carla et Jessica des «Marseillais» ont annoncé leur grossesse, ce qui pourrait chambouler le programme

Claire Barrois

— 

Carla et Kevin et Jessica et Thibault, couples formés grâce aux «Marseillais» attendent chacun un bébé.
Carla et Kevin et Jessica et Thibault, couples formés grâce aux «Marseillais» attendent chacun un bébé. — Montage / Instagram
  • En une semaine, deux des stars des Marseillais, Jessica et Carla, ont annoncé leur grossesse.
  • Le fait d'être enceinte les empêchera-t-il de participer aux prochaines émissions ? 
  • La production et Carla ont répondu à 20 Minutes.

« La famille s’agrandit et on est ravis ! » L’annonce des deux bébés à venir chez Les Marseillais est loin de déplaire à la production de la téléréalité à l’antenne depuis 2012, bien que ces nouveaux viennent un peu bouleverser la trame des émissions. « Sincèrement, pour nous, ça n’est pas du tout un problème, déclare Florence Fayard, la productrice du programme. Je me réjouis qu’elles soient heureuses, épanouies. On le vit comme un moment de joie et rien d’autre. »

Pourtant, le tournage des Marseillais contre le reste du monde et celui de la prochaine saison risquent d’êtres compromis. Difficile en effet de se donner sur les épreuves physiques de Moundir enceinte de six ou sept mois, ou encore de danser sur les podiums de boîtes de nuit en bikini juste après avoir accouché. Sans compter la fatigue des tournages, avec des journées qui se terminent souvent au milieu de la nuit. Pas de problème, nous assure encore la production.

« Nous sommes toujours partis du principe que notre rôle de producteurs était d’accompagner les candidats au mieux. On va les suivre au mieux, on va adapter notre programme en fonction pour qu’ils puissent continuer à faire nos programmes et être épanouis dans leur vie. »

« Contractuellement, dans la vraie vie, quand vous êtes enceinte, vous pouvez travailler. Dans la téléréalité, c’est pareil, explique Florence Fayard. Evidemment qu’elles ne peuvent pas faire les épreuves physiques, le planning sera adapté… On ne leur fera jamais prendre le moindre risque, comme aux autres candidats d’ailleurs. On va adapter un peu le concept et les épreuves. Si elles sont en forme et qu’elles ont les autorisations médicales pour venir avec nous, elles viendront. Le seul empêchement c’est un contravis médical, puis on est très encadrés médicalement sur les tournages. » Reste aux principales concernées le choix de continuer à tourner pendant leur grossesse ou de couver à la maison.

Quel avenir pour les candidates à l’écran ?

Pour Carla, les choses semblent assez naturelles. « Pour l’instant on n’a pas tout réfléchi, mais on pense que la production trouvera comment nous faire participer aux Marseillais contre le reste du monde, explique la jeune femme. Qui n’a pas à s’inquiéter quant à son futur dans l’émission. « Leur place dans Les Marseillais est acquise quoi qu’il arrive, assure Florence Fayard. Après chacune fera ce qu’elle ressent. Peut-être qu’une des deux aura envie de retravailler plus vite que l’autre. On s’adaptera en temps et en heure. Evidemment qu’en étant maman elles auront envie d’autre chose mais ça ne les empêchera pas d’exister dans le programme. Elles seront peut-être là différemment, mais pour l’instant on est dans le présent. »

«Je serai enceinte de cinq mois pendant le tournage, mais je pense qu’ils feront comme ils ont fait avec Manon, estime Carla. Ça ne nous dérange pas de partager ma grossesse avec les gens à la télévision, comme on l’a fait sur les réseaux sociaux. »

D’ailleurs, une fois né, son bébé apparaîtra sûrement à l’écran. « On a toujours partagé notre vie à travers les écrans, rappelle Carla. C’est la suite de notre histoire. Si c’est moi qui le montre pour la première fois, qu’il n’y a pas de photos volées, après tout me va. Je pense qu’on fera un peu comme Manon et Julien font avec Tiago, qu’il apparaîtra de temps en temps, car on veut aussi le préserver. On partage notre quotidien, et ce bébé en fera bientôt partie. »

Une mise en scène à la Julien et Manon ?

Une grossesse dans Les Marseillais, ça n’est pas une première. Manon avait participé aux Marseillais Australia enceinte. La bande de copain les avait aidés, elle et Julien, à se préparer à la venue de leur futur enfant, avait contribué au choix du prénom et étaient là le jour de la révélation du sexe du bébé. Peut-on donc s’attendre au retour de bébés robots pour que Carla et Jessica se préparent à leur maternité à venir ?

« On ne refera pas la même chose que pour la grossesse de Manon parce que c’était très lié à la personnalité de Julien, qui avait besoin de se sentir prêt, et à Manon, qui avait besoin d’être rassurée. Il est évident qu’ils vivront les choses autrement donc on s’adaptera. »

De notre côté, on se prend à envisager une mini crèche dans la future villa, une pateaugeoire à côté de la piscine, une mini roue des problèmes… Ça fait bien rire la productrice : « Le bébé avant la télé ! C’est prématuré. La priorité pour l’instant, c’est leur vie. Je me refuse de me poser la question de la mise en scène pour le moment. On en reparlera quand cet événement, qui est avant tout personnel, aura eu lieu. »

Mais a-t-on vraiment envie de voir des mamans et des bébés dans la téléréalité ?

« Pour Julien et Manon, beaucoup de gens avaient dit que c’était la fin des Marseillais, se souvient la productrice. Mais en réalité, ils reçoivent beaucoup de bienveillance des gens qui les suivent. Je n’ai nul doute que ce sera pareil pour Jessica et Carla. Peut-être que des gens arrêteront de regarder Les Marseillais à cause de ça, mais peut-être que d’autres reviendront aussi. C’est une situation inédite dans une téléréalité : Les Marseillais sont entrés dans notre vie en 2012, et en 2019 ils ont évolué. Ce sont les mêmes personnes, mais plus riches de sentiments. »

« Le groupe s’autorégénère. Ils évoluent, vieillissent, mûrissent, mais l’énergie et le potentiel restent. Ils aiment rire et ne vont pas devenir casaniers du jour au lendemain. Ce n’est pas l’âge qui les fera changer, ni le fait de devenir parents. On a toujours Paga qui cherche le grand amour, Greg, Nacca, Maëva aussi, des personnalités différentes qui font que ce groupe fonctionne. »

« Quelque part on attend tous ces bébés, c’est un grand moment de joie, on vit le moment présent, assure Florence Fayard. On n’est pas très inquiets de l’après parce qu’on se fait confiance. La vraie vie a la priorité. La certitude c’est qu’on a envie de continuer à avancer ensemble. » Ce que Carla confirme : « Quand on a annoncé ma grossesse, on a reçu énormément de messages de félicitations, beaucoup de messages d’amour. C’est bien de montrer ça à nos fans, j’ai eu un super bon retour. » Aucune inquiétude pour la suite des Marseillais, donc.