VIDEO. Britney Spears n’est pas internée de force et c’est elle qui le dit

SANTE MENTALE La star demande à ce qu’on la croie pour l’aider à aller mieux

20 Minutes avec agences

— 

La chanteuse Britney Spears au Park Theater de Las Vegas
La chanteuse Britney Spears au Park Theater de Las Vegas — WENN

C’est une Britney Spears aux traits tirés, mais résolue, qui s’est adressée à ses fans il y a quelques heures sur Instagram. L’interprète de Toxic a tenu à mettre fin aux rumeurs sur sa situation alors que des fans, lundi, ont manifesté devant la mairie de West Hollywood demandant sa « libération ». Ils sont en effet persuadés qu’elle est internée contre son gré et veulent la fin de sa mise sous tutelle. Britney Spears vient de tout démentir en bloc, notamment parce que sa « famille reçoit des menaces de mort ».

« Salut ! Je m’adresse à tous ceux qui sont inquiets pour moi, tout va bien. Ma famille traverse une période très stressante en ce moment, donc j’ai simplement besoin d’un peu de temps pour moi. Mais ne vous en faites pas, je serai de retour très bientôt », déclare-t-elle dans la vidéo.

Hors de contrôle

Dans le texte qui accompagne sa déclaration, Britney Spears précise également que « les faux e-mails qui circulent ont été écrits par Sam Lutfi il y a des années ». « Je ne les ai pas écrits. Il se faisait passer pour moi et communiquait avec mon équipe via une fausse adresse e-mail », a-t-elle expliqué, jugeant que la situation était devenue « hors de contrôle ».

Sam Lutfi est un ancien paparazzi qui a su gagner la confiance de Britney Spears au moment où elle a souffert d’un burn-out très médiatisé en 2007. Après avoir été écarté par la famille de la chanteuse, il a connu d’autres déboires juridiques, notamment avec Courtney Love dont il a été un temps le manager. La veuve de Kurt Cobain a fini, tout comme Britney Spears, par obtenir une injonction d’éloignement contre lui.