«Homecoming»: Beyoncé révèle avoir subi une césarienne pour sauver un de ses jumeaux

BEYHIVE Dans son documentaire dédié à sa performance au festival de Coachella en 2018, la chanteuse américaine confie que l’un de ses enfants a fait plusieurs arrêts cardiaques pendant l’accouchement

20 Minutes avec agences

— 

La chanteuse Beyoncé
La chanteuse Beyoncé — WENN

Perdre son bébé, un drame pour tout parent. En juin 2017, Beyoncé a donné naissance à ses jumeaux, Sir et Rumi. Un accouchement qui a eu lieu par césarienne, une opération qui n’avait pas du tout été programmée car la chanteuse tentait de les mettre au monde par voie naturelle.

L’artiste, mondialement reconnue, et son époux Jay-Z​ ont vécu un accouchement particulièrement difficile, qu’elle a décidé de raconter dans le documentaire Homecoming qui lui consacré sur Netflix. « J’étais censée faire Coachella, l’année précédente, mais je suis tombée enceinte, ce qui n’était pas prévu. Et ce fut des jumeaux, ce qui était encore plus une surprise pour moi » raconte Beyoncé, rapporte le site britannique  Metro. « J’ai développé de la toxémie, j’ai fait une pré-éclampsie et, dans la salle d’accouchement, le cœur de l’un de mes bébés s’est arrêté plusieurs fois, donc j’ai dû avoir une césarienne d’urgence », poursuit-elle. Les médecins ont été contraints d’agir au plus vite pour sauver le bébé.

 

Des images inédites

Dans ce documentaire, l’interprète de Formation lève le voile sur sa vie privée comme rarement. On peut notamment voir son mari Jay-Z vêtu d’une blouse d’hôpital et coiffé d’une charlotte embrasser leurs jumeaux dans la salle d’accouchement, ou encore leur fille aînée, Blue Ivy, âgée de 7 ans, posée la main sur le ventre de sa maman avant la naissance de son petit frère et sa petite sœur.