Kim Kardashian veut très sérieusement devenir avocate

PEOPLE La femme d'affaires a annoncé avoir entamé des études de droit l'année dernière, ce qui en a fait ricaner certains

20 Minutes avec agences
La star de télé-réalité et femme d'affaires Kim Kardashian
La star de télé-réalité et femme d'affaires Kim Kardashian — WENN

A ceux qui se posent encore la question, Kim Kardashian a répondu de manière très claire : oui, elle a bel et bien l’intention de devenir avocate. La star de la télé-réalité a provoqué de très vives réactions, et beaucoup de ricanements, lorsqu’elle a récemment annoncé s’être lancée dans de longues études pour, à terme, passer l’examen du barreau. Entre les trolls qui se moquaient d’elle et les critiques plus sérieux qui lui conseillaient de « rester à sa place », la fille du célèbre avocat Robert Kardashian en a eu marre et elle a décidé de réagir sur Instagram.

« J’ai entendu des gens me dire que je suis une privilégiée et que c’est grâce à mon argent que je fais ça, mais ce n’est pas le cas. (…) N’importe qui peut le faire s’il ou elle vit dans un Etat où c’est autorisé », a-t-elle expliqué. La Californie autorise en effet de passer l’examen du barreau par d’autres voies que les études classiques d’avocat.

Élève studieuse

Kim Kardashian est donc en ce moment en stage dans un cabinet d’avocats de Los Angeles et elle passe l’essentiel de son temps libre à étudier, comme elle le détaille dans son post. « Pour ceux qui se disent que je veux me faciliter la tâche, ce n’est pas le cas. Je passe mes week-ends loin de mes enfants, pendant que je lis et que j’étudie. Je travaille toute la journée, je mets mes enfants au lit et ensuite je passe mes nuits à étudier. Il y a des moments où c’est difficile, je me sens submergée et j’ai l’impression que je n’y arriverai jamais mais j’ai des gens qui me remontent le moral autour de moi et qui me soutiennent », a ajouté la femme de Kanye West.

Si tout se passe normalement, Kim Kardashian, qui s’est récemment engagée à plusieurs reprises pour la cause d'anciens détenus, pourrait devenir avocate en 2022.