Pour George Clooney, l’arrestation d’Omar el-béchir est «un premier pas vers un vrai changement»

PEOPLE Le président soudanais a été arrêté par l’armée après 30 ans au pouvoir

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur et réalisateur George Clooney
L'acteur et réalisateur George Clooney — WENN

George Clooney suit de près le soulèvement de la population qui se déroule au Soudan et la destitution de celui qui était président du pays depuis 30 ans, Omar el-Béchir, par l’armée. Dans un communiqué publié par The Sentry, l’organisation spécialisée dans l’investigation sur criminels de guerre, cofondée avec John Prendergast, l’acteur, engagé depuis longtemps pour la population du Darfour, a déclaré qu’il s’agissait d’un « premier pas dans la bonne direction ». Seulement, ce n’est pas assez, selon lui.

« Le général qui a pris le pouvoir dans ce coup d’Etat, Awad Ibn Auf, a été sanctionné par les Etats-Unis pour avoir orchestré des crimes de guerre au Darfour, tout comme son prédécesseur Omar el-Béchiir. El-Béchir est aussi recherché pour génocide et crimes de guerre perpétrés au Darfour et devrait être extradé et jugé à La Hague pour ces crimes », peut-on lire notamment.

La volonté du peuple

« Remplacer le leader d’un système violent et corrompu sans changer ce système n’est pas adapté. Les prochaines étapes sont cruciales. La communauté internationale doit apporter tout le soutien possible pour s’assurer que la transition soit une négociation et qu’elle soit inclusive. Le prochain président du Soudan doit refléter la volonté du peuple », ajoutent George Clooney et John Prendergast.

Sous la présidence d’Omar el-Béchir, la guerre civile au Soudan a fait plus de 300.000 morts d’après les Nations-Unies.