VIDEO. Lancé dans un plaidoyer enflammé pour la rénovation du musée d’Art de Los Angeles, Brad Pitt prié de conclure

PEOPLE Loin d’être vexé par l’injonction de la présidente du conseil, l’acteur a quitté la scène avec humour

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur Brad Pitt
L'acteur Brad Pitt — WENN

Brad Pitt, grand défenseur de l’art. L’acteur américain s’est lancé mardi dans une tirade passionnée devant le conseil de surveillance du comté de Los Angeles pour convaincre les élus du conseil d’administration de débloquer 117 millions de dollars pour la rénovation du Musée d'Art du comté de Los Angeles (LACMA).

Le comédien de 55 ans a notamment salué le choix de l'architecte choisi pour le projet : « (Peter Zumbthor) est un architecte qui construit avec son âme, et pour l’âme. Je ne veux pas m’arrêter de parler de lui. Je vois que je suis allé au bout du temps qui m’était alloué. Mais je pourrais parler encore pendant une heure ».

Un discours risquant de s’éterniser ? Il semblerait, à en croire l’intervention de la présidente du conseil. « Je sais, merci. Ça me peine de devoir le faire mais je dois vous demander de terminer, Monsieur Pitt. Ça me tue mais finissez », lui a-t-elle intimé.

Verbosité

Une interruption, loin d’avoir vexé Brad Pitt. « Nous, les acteurs, avons tendance à souffrir de verbosité », a répondu l’acteur sans se départir de son humour. « Je comprends que la décision que vous allez devoir prendre est un saut dans le vide, mais je vous demande de le prendre et d’avoir foi en cette vision de la collection, pour le futur de ce musée. Je pense que ce sera précieux pour tout le monde. Allez, je m’en vais », a-t-il conclu.

Sa tirade aura au moins pesé dans la balance puisque les responsables locaux ont approuvé le financement, révèle le site britannique Standard.